Les forces du conseil de transition du Sud appuyées par les Émirats arabes unis (EAU) ont annoncé ce samedi avoir pris le contrôle du palais présidentiel al-Maachiq à Aden après plusieurs jours d’affrontements.

« Nous avons pris le palais aux forces de la garde présidentielle sans un combat », a déclaré un porte-parole du Cordon de sécurité à l’AFP.

Cela intervient quelques heures après avoir réussi à s’emparer de trois casernes des forces gouvernementales en plus de plusieurs installations vitales dans le gouvernorat.

Un coup d’État soutenu par les Émirats

Le vice-ministre des Affaires étrangères yéménite Mohammed Abdallah al-Hadhrami a qualifié les affrontements armés à Aden de « coup d’État fomenté par le conseil de transition du Sud ».

Le ministre a affirmé dans un tweet: « ce qui se passe actuellement dans la capitale provisoire Aden est un coup d’État contre les institutions gouvernementales légitimes que la coalition est intervenue pour les récupérer et les soutenir après avoir été prises par les Houthis en 2014 ».

De son côté, le ministre d’État yéménite Abdelghani Jamil a estimé que ce qui se passe à Aden et avant à Sanaa est appuyé et financé par les Émirats Arabes Unis.

Dans une première réaction des Houthis, un membre du bureau politique du groupe Mohammed al-Bakhiti a considéré que les EAU et l’Arabie Saoudite ont fait tombé ce qu’il restait de la légitimité du président Abdrabbo Mansour Hadi, estimant que les forces du Cordon de sécurité – appuyées par les EAU -sont désormais un pouvoir de fait dans le pays avec lequel il faudra composer.

23 morts dans les affrontements

Depuis mercredi, les forces du conseil de transition du Sud s’opposent à celles du gouvernement légitime dans des affrontements qui ont entraîné la mort de 23 personnes dont 10 civils.

Il est à noter que la détérioration de la situation à Aden et la poursuite des combats a conduit à transférer tous les vols aériens de l’aéroport d’Aden à celui de Seiyun à Hadramaout, sans oublier la fermeture de la plupart des locaux commerciaux et la perturbation de la circulation des habitants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here