lundi, juillet 13, 2020

Yémen : Les Houthis s’acharnent sur les positions militaires saoudiennes

Courrier arabe

Le groupe des Houthis a annoncé le lancement d’un missile balistique, ciblant un regroupement de l’armée saoudienne à «Najran» au sud de l’Arabie saoudite, moins de 24 heures après l’attaque menée contre la base aérienne «le roi Khaled» et l’aéroport international d’«Abha».

La chaîne affiliée au groupe yéménite «al-Massirah» a annoncé les déclarations du porte-parole militaire des Houthis «Yahia Sarie», qui affirma que «des drones de types «Kassif K-2» ont attaqué la tour de contrôle de l’aéroport d’Abha», signalant que l’aéroport se situait à 200 km des frontières avec le Yémen, et indiquant que «le missile avait atteint sa cible avec succès, engendrant la suspension de la navigation aérienne pour plusieurs heures».

De même, le porte-parole a annoncé ce matin, que le groupe avait mené une large attaque de drones, ciblant la tour de contrôle de la base militaire aérienne saoudienne « le roi Khaled », située à Khamis M‘Chit, aussi à 200 km des frontières avec le Yémen.

Par ailleurs, le porte-parole de la coalition arabe, le colonel «Turki al-Maliki» a déclaré que «la direction conjointe des forces armées de la coalition poursuivait l’application des procédures nécessaires pour stopper les milices terroristes, conformément au droit international humanitaire, et à ses normes conventionnelles», annonçant l’interception d’un drone lancé par les Houthis en direction à la base de Khamis M’Chit.

Des surprises stratégiques à venir

Dans un contexte similaire, lors d’une conférence de presse tenue hier à Sanaa, le groupe yéménite a parlé du développement de quatre réseaux de défense aérienne, signalant que deux d’entre eux étaient déjà opérationnels, en indiquant que 17 avions de la coalition ont été abattus depuis 2017.

Le porte-parole expliqua que la défense aérienne du groupe avait mené 49 opérations de ciblage, visant des avions Apache, dans divers régions, en plus de 72 opérations de défense aérienne, à travers lesquelles plusieurs avions d’espionnage ont été abattus.

Cependant, signalons que la coalition arabe, dirigée par l’Arabie saoudite est en intervention militaire au Yémen, depuis 2015, sous prétexte de libérer le pays de l’emprise des Houthis, et de rendre la légitimité au gouvernement du président Hadi Mansour Abed Rabou.

Une intervention sanglante, refusée par les Houthis qui causent la coalition d’être à l’origine de l’importante crise humanitaire yéménite, et qui ne cessent de s’empreindre aux cibles saoudiennes, proclament le retrait de toutes les troupes étrangères au pays.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arrêté à l’aéroport Djerba-Zarzis, un professeur à la Sorbonne subit un mauvais traitement des...

Le maître de Conférences à l'université de la Sorbonne et l'ex-conseiller de l'ancien président de la République, Mohamed Hnid, a été arrêté, ce dimanche,...

La NOC accuse les Émirats Arabes Unis d’être le premier responsable de l’arrêt renouvelé...

La compagnie pétrolière nationale de la Libye (NOC) a dénoncé, hier dimanche, explicitement l’arrêt renouvelé de la production et la suspension des exportations de...

Covid-19: les États-Unis enregistrent prés de 700 nouveaux décès en 24 heures

Le bilan des victimes du coronavirus aux Etats Unis est passé, dimanche, à 137 418 morts, après que les autorités sanitaires du pays aient...

Yémen: les Houthis ciblent une installation pétrolière saoudienne et plusieurs aéroports

Le groupe rebelle yéménite des Houthis a déclaré dans un communiqué : "Nous avons ciblé avec précision la grande installation pétrolière de Jizan, dans...

Libye: Haftar impose des conditions pour permettre l’exploitation du pétrole

Le seigneur de guerre renégat Khalifa Haftar, chef des milices rebelles de l'est de la Libye, a déclaré, samedi, qu'il continuera à bloquer la...