24.3 C
New York
jeudi, juillet 25, 2024

Buy now

spot_img

Algérie: arrestation d’Anis Rahmani, le patron d’Ennahar TV

Anis Rahmani, le puissant patron et propriétaire d’Ennahar, le premier groupe de médias privé algérien, proche de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika, a été arrêté mercredi 12 février par la gendarmerie pour « corruption », a-t-on appris jeudi de source sécuritaire. « Il a été arrêté hier pour des faits de corruption et il est en garde à vue », a déclaré à l’AFP cette source.

Connu sous le nom d’Anis Rahmani, Mohamed Mokadem, un journaliste de 49 ans, est accusé d’« infraction à la législation de change »« chantage pour l’obtention d’avantages indus »« abus de pouvoir » et « détention de comptes bancaires à l’étranger », selon plusieurs médias privés algériens. Plusieurs médias privés ont annoncé dans la soirée que M. Rahmani était arrivé au tribunal de Bir Mourad Rais, à Alger, pour être entendu par le procureur de la république. A l’issue de son audience au tribunal, il sera soit libéré soit inculpé et éventuellement incarcéré.

Le grouper Ennahar avait confirmé jeudi l’arrestation de son patron dans un communiqué publié sur son site Internet. « Il a été arrêté par des agents en civil qui l’ont conduit à la brigade de gendarmerie de Bab Edjedid à Alger », a précisé le groupe, réfutant les allégations évoquées par les médias. « Aucune accusation n’a été encore portée à l’encontre d’Anis Rahmani », avait précisé le communiqué. Dans un second communiqué diffusé vers 20 heures (19 heures GMT), le groupe a précisé qu’il était toujours entendu par les gendarmes.

Plusieurs plaintes pour diffamation

La presse algérienne a fait état de plusieurs plaintes visant M. Rahmani pour diffamation. Fin décembre, M. Rahmani et un journaliste d’Ennahar avaient été condamnés à six mois de prison ferme pour « offense et diffamation » à l’encontre du général à la retraite Hocine Benhadid qui était à l’époque en prison.

Et lundi, un tribunal d’Alger a condamné Ennahar TV à verser une amende à l’ancien chef de la délégation olympique algérienne aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro en 2016, Amar Brahmia, et à sa famille, également pour « diffamation ». La chaîne d’information Ennahar TV, née en 2012, est une chaîne d’information nationale qui diffuse en continu. Elle revendique le titre de « première chaîne d’info en Algérie ».

Par ailleurs, dans une autre affaire de corruption présumée, Laid Benamor, patron du groupe, Amor Benamor, spécialisé dans l’agroalimentaire, et son frère Mohamed El Hadi, ont été placés en détention provisoire dans la soirée de jeudi par le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’hamed à Alger. Ils sont poursuivis pour, notamment, « dilapidation de deniers publics » et « exploitation illégale de terres agricoles ». Dix-sept autres personnes auditionnées dans cette affaire ont été libérées.

SourceLe Monde

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Affaire de l’activiste algérienne: la France estime « avoir protégé une ressortissante française »

La France a réagi officiellement, ce jeudi, à l'affaire de l'exfiltration de la gynécologue et activiste algérienne, Amira Bouraoui, qui a suscité la colère...

L’Algérie rappelle son ambassadeur à Paris pour « consultations »

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune a rappelé, ce mercredi, l'ambassadeur d'Algérie à Paris (France), Saïd Moussi, "pour consultations", a indiqué la présidence algérienne, dans...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Algérie : Tebboune effectuera sa première visite en France au mois de mai

La présidence algérienne a annoncé, dimanche, une visite prochaine en France du président du pays, Abdelmadjid Tebboune, prévue pour le mois de mai prochain,...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici