mardi, octobre 27, 2020

Algérie: des appels pour une mobilisation massive coïncidant avec la Fête de la Révolution

Alger (AFP) – Le mouvement algérien de contestation, le « Hirak », s’est donné rendez-vous vendredi à Alger pour entamer la conquête d’une « nouvelle indépendance », la manifestation hebdomadaire contre le régime coïncidant avec le 65e anniversaire du déclenchement de la guerre contre le colonisateur français.

« #Hirak_du_1er_novembre », « #Envahissons_la_capitale »: sur les réseaux sociaux, ces mots-dièses, en arabe, éclos ces derniers jours appellent les Algériens à converger massivement vendredi vers la capitale, où se déroulent chaque semaine les plus importantes manifestations depuis le 22 février.

Décrété « Fête de la Révolution », le 1er novembre est férié en Algérie.

Dès jeudi soir, des manifestants se sont rassemblés dans le centre d’Alger avant d’être dispersés par la police qui a procédé à plusieurs arrestations, rapportent des journalistes algériens sur les réseaux sociaux.

D’importants embouteillages étaient signalés le même soir aux entrées de la capitale, attribués à l’afflux de manifestants venus de province et aux « nombreux » barrages de gendarmerie qui ralentissaient la circulation.

« Bloquer Alger ne sert à rien, la France l’a fait avant et ça n’a pas empêché la Révolution » algérienne, explique Kamal Chérif, sur Twitter.

« Un flux très important de manifestants arrive à Alger. Ils arrivent par la route malgré l’importante réduction du flux de la circulation, par voie ferrée, par l’aéroport d’Alger ou même à pied! », rapporte le site d’information Interlignes, dont les journalistes disent avoir vu « des centaines de manifestants » sortir de la Gare d’Agha, dans le centre de la capitale.

– Tracts et défis en ligne –

Depuis plusieurs jours, de nombreux « tracts numériques » appelant à manifester massivement circulent sur les réseaux sociaux, dressant un parallèle entre 1er novembre 1954 et 1er novembre 2019.

« Vous êtes tous concernés. Appel au peuple algérien pour qu’il se prépare à sortir, à marcher et prendre d’assaut la capitale par millions et en provenance de toutes les wilayas (préfectures) le vendredi 1er novembre, jusqu’à faire tomber tous les bandits » au pouvoir, proclame l’un d’eux.

« L’Histoire se répète. 1er novembre 1954-2019. Les 48 wilayas dans la capitale » pour une nouvelle « Guerre de libération », peut-on lire sur un autre.

Depuis qu’il a obtenu, début avril, la démission du président Abdelaziz Bouteflika, le « Hirak » n’a pas faibli et réclame désormais le démantèlement du « système » au pouvoir depuis 1962.

Et il refuse massivement le scrutin présidentiel que le pouvoir organise le 12 décembre pour élire un successeur à M. Bouteflika, estimant qu’elle ne vise qu’à régénérer ce « système ».

Le pouvoir, qui rejette toutes ces revendications, cherche de son côté à minimiser l’ampleur du mouvement.

Mercredi, le général Ahmed Gaïd Salah, chef d’état-major de l’armée et homme fort du pays depuis la démission de M. Bouteflika, a assuré que la présidentielle recueillait l' »adhésion totale » des citoyens. Des propos contredits par les slogans « pas de vote! » qui résonnent chaque semaine lors des manifestations massives à travers le pays.

Ces derniers jours, de nombreux Algériens ont en outre répondu nombreux à un défi lancé sur internet, intitulé « #je_suis_un_élément_du_Hirak » (en arabe). Ils se sont filmés, seuls ou en groupe, disant simplement: « Je suis un Algérien et je suis un élément du Hirak ».

Une réponse ironique aux propos tenus récemment par le président par intérim Abdelkader Bensalah qui a affirmé au président russe Vladimir Poutine que l’ampleur du mouvement était « exagérée » et se limitait à « quelques éléments (qui) sortent dans la rue chaque semaine ».

Ces paroles avaient suscité la colère des réseaux sociaux et de la rue. Jeudi soir, dans un discours, M. Bensalah a exhorté à nouveau les Algériens à se mobiliser pour l’élection du 12 décembre, les appelant à faire de ce scrutin « une fête nationale. »

SourceL'OBS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»

Le film «Mignonnes» disponible à l’international sur Netflix a suscité de vives critiques, en particulier outre-Atlantique, menant même à une procédure judiciaire pénale. Depuis...

Les atteintes au Prophète Mohamed ne relèvent pas de la liberté d’expression, selon la...

La Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH ) considère depuis une décision de justice rendue en 2018, que les atteintes au Prophète des musulmans, Mohamed,...

Libye : «L’application du cessez-le-feu trébuche avec la présence des mercenaires de Wagner», affirment les...

En Libye, l’application de l’accord du cessez-le-feu, signé à Genève, vendredi dernier, semble toujours faire polémique auprès des chefs militaires des deux parties libyennes,...

Libye : fin du blocus sur les champs et ports pétroliers (communiqué)

La compagnie pétrolière nationale libyenne (NOC) a annoncé, lundi, la levée du blocus sur les champs et ports pétroliers en Libye. Dans un communiqué rendu public, la...

La coalition annonce la destruction de deux drones houthis

La Coalition arabe a annoncé l'interception et la destruction de deux drones houthis, dont un appareil dans l'espace aérien yéménite. C'est ce qu'a affirmé le porte-parole de...