4.9 C
New York
samedi, février 24, 2024

Buy now

spot_img

Amnesty accuse les Américains d’avoir tué des civils Somaliens

Les États-Unis augmentent d’année en année, le nombre de frappes aériennes visant les terroristes islamistes shebabs en Somalie. Une guerre aérienne discrète, menée le plus souvent à l’aide de drones. Après un précédent rapport en début d’année, Amnesty International accuse une fois de plus les Américains d’avoir tué des civils.

Le 18 mars dernier, une Toyota circulant près d’Afgoye, dans le centre de la Somalie, est frappée par un missile, probablement tiré par un drone. Deux passagers meurent. Le troisième décédera trois semaines plus tard à l’hôpital. Le lendemain, le commandement militaire américain en Afrique, déclare avoir tué trois terroristes appartenant au groupe islamiste shebab.

Mais pour Amnesty, les trois hommes étaient des agriculteurs revenant de leurs fermes. Pour affirmer cela, l’organisation a interviewé une douzaine de personnes : des proches, des collègues, des témoins allés sur le lieu de la frappe. Les enquêteurs d’Amnesty ont épluché les papiers du véhicule, les dossiers médicaux, étudié des photos et vidéos de la scène. Leur conclusion est sans appel : le bombardement est une bavure et les trois victimes n’étaient pas des terroristes.

Preuve supplémentaire : les shebabs n’ont pas déclaré avoir perdu leurs hommes, ils n’ont pas non plus empêché les familles de récupérer les dépouilles et de les enterrer. Alors que d’habitude, le mouvement reprend les corps de ses combattants. Amnesty a envoyé ses informations au commandement américain. Là encore, aucune réaction. Pour l’ONG, Washington fait preuve d’un « mépris déplorable pour les civils tués et leurs familles laissées dans la détresse ». Les trois hommes tués ont laissé 19 enfants derrière eux.

« Les autorités doivent également indemniser les familles des victimes et mettre en place un mécanisme efficace garantissant aux personnes un moyen sûr et accessible de déclarer elles-mêmes les victimes civiles résultant d’opérations militaires », écrit sur Twitter Abdullahi Hassan, chercheur pour Amnesty international.

SourceRFI

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Tunisie: Saïed se réunit avec le Premier ministre libyen

Le Président de la République de Tunisie, Kais Saïed a reçu, mercredi, le chef du gouvernement d'union nationale libyen, Abdulhamid Dbeibeh, en présence de...

Malgré une Journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture, le fléau est toujours présent

Le 26 juin marque comme chaque année la Journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture. Cette date a été choisie en 1997...

Indice de la paix mondiale 2022 : Le Qatar premier des pays arabes

Le Qatar a décroché la première place parmi les pays arabes, selon l’Indice de la paix mondiale de 2022, publié samedi 18 juin. L’Indice s’est...

Amnesty International publie un rapport sur les exécutions : L’Iran en première place suivi des pays arabes

Amnesty International a signalé «avoir enregistré 579 exécutions dans 18 pays, en 2021», précisant que «l’Iran était à la tête des pays ayant organisé le plus d’exécutions, suivi de...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici