vendredi, août 19, 2022

Assassinat de Khashoggi.. Plainte déposée à Paris contre Mohammed ben Salmane

Cette plainte de 42 pages affirme que MBS « est un complice de la torture et de la disparition forcée de Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul le 2 octobre 2018 » et qu’il « ne bénéficie pas de l’immunité de poursuite, car en tant que prince héritier, il n’est pas chef d’État », précisent Democracy for the Arab World Now (DAWN), fondée par le journaliste saoudien, et Trial International dans un communiqué.

La plainte avec constitution de partie civile a été déposée auprès du doyen des juges d’instruction du tribunal judiciaire de Paris jeudi matin, a précisé à l’AFP l’avocat des ONG, Me Henri Thulliez.

Cette procédure entraîne l’ouverture quasi systématique d’une information judiciaire et la désignation d’un juge d’instruction.

« En application de la compétence universelle rendue possible par les conventions contre la torture et les disparitions forcées, les juridictions françaises sont compétentes pour ouvrir une information judiciaire à l’encontre de tout suspect qui se trouve sur le territoire national au moment où la plainte est déposée », quel que soit le lieu où les crimes dénoncés ont été commis, a ajouté l’avocat.

Dans un premier temps, la justice française doit s’assurer de la compétence de la France, de l’imputabilité des faits à la personne visée et de l’existence ou non d’une immunité pour cette dernière avant d’engager des investigations.

Emmanuel Macron doit recevoir MBS, dirigeant de facto du royaume saoudien, jeudi pour un « dîner de travail » prévu à 20 h 30 à l’Élysée.

La présence en France du prince héritier, dont c’est la première visite en Europe depuis l’assassinat de Jamal Khashoggi, a suscité la vive colère des défenseurs des droits de l’Homme.

« La visite de MBS en France et de Joe Biden en Arabie saoudite ne changent rien au fait que MBS n’est autre qu’un tueur », a déploré auprès de l’AFP Agnès Callamard, qui avait mené une enquête sur l’assassinat par des agents saoudiens de Jamal Khashoggi lorsqu’elle était rapporteure spéciale de l’ONU sur les exécutions extrajudiciaires.

Chroniqueur du Washington Post, critique du pouvoir saoudien, le journaliste a été tué et démembré le 2 octobre 2018 dans les locaux du consulat saoudien à Istanbul, où il était venu chercher des papiers nécessaires à son mariage.

Les services de renseignement américains avaient pointé la responsabilité de Mohammed ben Salmane dans l’assassinat du journaliste.

Le prince héritier, lui, dément avoir ordonné l’assassinat, même s’il dit en porter la responsabilité en tant que dirigeant.

SourceAgences

Dernières infos

La Chine envoie des troupes en Russie dans le cadre d’un exercice conjoint

Le ministère chinois de la Défense a annoncé, ce...

Tunisie : le tribunal militaire condamne le journaliste Salah Attia à 3 mois de prison

La Chambre criminelle près le Tribunal militaire permanent de...

Irak : lancement du dialogue national sans le Mouvement sadriste

Les dirigeants des forces politiques irakiennes ont entamé, mercredi...

Egypte: Al-Sissi critiqué pour avoir vendu les actions du pays pour payer ses dettes  

Des rapports médiatique ont signalé que «le régime du...

À ne pas rater

7 étudiants émiratis exclus de Sandhurst pour avoir verser des pots de vin

Le journal britannique, The Daily Mail, a signalé que...

Offensive contre Gaza : Les pays du Golfe condamnent et appellent à la protection des civils

L’offensive israélienne lancée vendredi 5 août 2022, contre la...

Émirats arabes unis : les inondations font sept morts

Le ministère de l'Intérieur des Émirats arabes unis a...

Des pluies torrentielles s’abattent sur le Golfe (Vidéos)

Des pluies torrentielles se sont abattues sur les pays...

Manœuvres militaires conjointes entre l’Arabie saoudite et les États-Unis

Les forces saoudiennes et américaines ont donné, samedi, le coup d'envoi de leurs manœuvres militaires conjointes dans la province de Yanbu, sur la mer...

La compagnie israélienne, al-Al, attend une autorisation pour survoler la Sultanat d’Oman

La compagnie aérienne al-Al a signalé ce jeudi «qu’elle attend une autorisation pour survoler la Sultanat d’Oman, les jours à venir». La directrice exécutive de...

Arabie saoudite : un homme recherché se fait exploser, blessant 4 personnes à Jeddah

Les autorités saoudiennes ont annoncé, ce vendredi, qu'un homme recherché s'était fait exploser, mercredi, lors de la tentative de son arrestation dans la ville...

L’Arabe saoudite ouvre, lundi, le poste frontalier avec le Qatar

Les autorités saoudiennes ont signalé que «l’ouverture du poste frontalier, Salwa, qui lie l’Arabie saoudite et le Qatar, est prévue pour demain lundi 8...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here