dimanche, mai 9, 2021

Coronavirus : L’Egypte ferme le bureau du « The Guardian » et met en garde « New York Times »

Les autorités égyptiennes ont décidé de fermer le bureau du journal britannique « The Guardian », de retirer son accréditation et de mettre en garde le correspondant du « New York Times », pour non respect de la déontologie journalistique.

C’est ce qui ressort du communiqué rendu public, mardi, par la cellule d’information, relevant des autorités égyptiennes, qui accuse “les deux journaux de pas respecter les règles professionnelles dans les informations diffusées au sujet du coronavirus Égypte”.

Pour les autorités locales ces média se sont appuyés sur des sources peu fiables et n’ont pas communiqué avec des sources officielles ou les autorités officielles.

En effet, le journal britannique, The Guardian avait publié une étude médicale canadienne, expliquant que “le nombre de personnes infectées par le coronavirus en Égypte est susceptible d’être beaucoup plus élevé que ce que les autorités officielles ont annoncé et pourrait atteindre 19 000”.

L’étude, menée par des spécialistes des maladies infectieuses de l’Université de Toronto et relayé par le New York Times, a été nié par le ministère égyptien de la Santé après avoir été au centre des débats sur les réseaux sociaux.

Le Caire affirme n’avoir rien à cacher et que l’annonce des cas de contamination se faisait en toute clarté et transparence en coordination avec l’Organisation mondiale de la santé et que les chiffres annoncés par le ministère de la Santé étaient les bons chiffres.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos