jeudi, janvier 28, 2021

Des équipements d’écoute du Golfe ont fait échouer une tentative de coup d’État au Soudan

Courrier Arabe

Selon des sources bien informées du site « Arabi 21 », des équipements d’écoute sophistiqués ont aidé le Conseil militaire soudanais à faire échec à la tentative du coup d’État. Le chef d’état-major interarmées Hachem Abdel Motaleb arrêté maintenant est accusé d’avoir conduit cette tentative.

Les mêmes sources ayant préféré garder l’anonymat ont estimé que ces organes de contrôle ont été fournis au Conseil militaire par un pays du Golfe qui le soutient et souhaite qu’il demeure un partenaire principal dans le pouvoir.

Les sources ont souligné que les autorités surveillaient minutieusement les chefs politiques et militaires qui planifiaient le coup d’État avorté.

Dans un contexte similaire, le journal « Al-Intibaha » publié à Khartoum a décrit les détails de l’arrestation du chef d’état-major interarmées mercredi dernier. Sa garde a essayé de résister pour empêcher son arrestation, mais des interventions l’ont convaincu de se rendre afin d’éviter des pertes en vies humaines.

Le même journal a affirmé que le chef militaire a fait des aveux entiers sur les participants à la tentative et a expliqué qu’il a filmé le communiqué du putsch dans une maison.

Dans ce communiqué, il était question du démantèlement du conseil militaire actuel, la composition d’un nouveau conseil, la nomination d’un premier ministre pour une période de transition de deux ans au maximum, un procès public des symboles du régime du président déchu Omar El-Béchir, le maintien des chefs militaires dans les wilayas et la formation d’une assemblée législative de transition composée de personnes sages et de jeunes.

Le chef d’état-major arrêté Abdel Motaleb avait indiqué dans le communiqué que les forces armées ont décidé de rétablir la confiance entre les Soudanais et l’armée, accusant le Conseil militaire d’être indécis et faible et le tenant pour responsable de la perte des aspirations des jeunes à une transition démocratique.

Rappelons que le 11 juillet dernier, le Conseil militaire avait déjà annoncé qu’une tentative de putsch a été déjouée, ajoutant que 12 officiers et 4 soldats ont été arrêtés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos