Diverses veillées de protestation dans les États du Soudan

Courrier arabe

De nouvelles manifestations ont été lancées mardi dans divers États soudanais, appelant à la liberté, à la paix et à la justice, et à arrêter la torture des prisonniers et la violence contre des manifestants pacifiques, suite aux appels de la communauté soudanaise de professionnels.

Mardi matin, les avocats de l’Etat du Darfour-Sud ont protesté devant le tribunal pénal de Nyala, des professeurs de l’université Al-Jazeera se sont aussi manifestés appelant à la fin de la torture et à la garantie du droit constitutionnel à la liberté d’expression.

Dans le même contexte, des étudiants ont organisé un sit-in à l’université du Soudan sur le campus, après que les autorités les aient forcés à entrer dans l’université et à ne pas se rassembler à l’extérieur et arrêter un certain nombre d’entre eux, selon la page « Rassemblement Des professionnels soudanais » sur Facebook.

À Khartoum, un rassemblement de pharmaciens des sociétés pharmaceutiques s’est tenu devant l’hôpital Ibn Sina. Les participants ont tenu des banderoles avec une liste de médicaments indisponibles et d’autres signes montrant « les problèmes des politiques défaillantes du système en matière de médicaments et le fait qu’elles sont la principale cause de la crise des médicaments ».

Il convient de noter que les manifestations qui ont commencé il y a environ deux mois ont éclaté en raison de la détérioration de la situation économique au Soudan, principalement en raison des prix élevés du pain, et ont suscité des manifestations pour demander le départ du régime soudanais dirigé par Omar al-Bashir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here