Trois personnes ont été tuées et quatre autres blessées, dimanche, lorsqu’un mur s’est effondré dans un ancien monastère du centre de l’Égypte, selon un communiqué.

« Le mur ouest du Monastère d’Abou Fana, dans le gouvernorat de Minya (centre) s’est effondré ce matin, faisant trois morts et quatre blessés », a déclaré Boulos Halim, porte-parole de l’Église copte orthodoxe, dans un communiqué publié dimanche sur sa page Facebook.

Et d’ajouter : « L’enquête est actuellement en cours pour déterminer les causes de l’accident (…). L’Église orthodoxe pleure ses enfants morts dans cet incident et prie pour le rétablissement des blessés. »

Un communiqué du gouvernorat de Minya, duquel relève le lieu de l’incident, indique que « l’incident a entraîné la mort de trois citoyens et en a blessé quatre autres, qui ont été transférés à l’hôpital général Mallawy », soulignant que l’incident « était dû à la chute du mur entourant l’ancien monastère d’Abu Fana ».

Le gouverneur de Minya, le général Oussama al-Qadi, a inspecté le site de l’effondrement, présenté ses condoléances et s’est informé sur les raisons de l’effondrement du mur.

Selon le portail du journal public Al-Ahram, les victimes de l’incident, survenu lors de la messe dimanche, sont un enfant, son père et sa grand-mère, alors que les blessés appartiennent à la même famille.

Le monastère remonte au sixième siècle. Il est construit avec des briques en terre crue et couvre une superficie de 260 mètres carrés, selon le même communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here