mardi, octobre 20, 2020

Égypte : le pouvoir agite la carotte et le bâton pour réprimer le soulèvement du peuple

Courrier arabe

Au cours des deux semaines précédentes, la police a mené des campagnes d’arrestations massives contre des activistes, des opposants politiques, des avocats et des journalistes, ce qui a poussé de nombreux d’entre eux à passer la nuit en dehors de leurs foyers et d’éviter les déplacements dans les rues.

Vendredi passé, la panique s’est emparée davantage des citoyens dans leurs maisons et dans les rues et les places publiques, à l’exception d’un seul endroit où les Égyptiens étaient à l’abri de la peur et de la faim, il s’agit d’Al-Minassa à l’est du Caire, où la police protégeait les manifestants qui ont été transportés par de grands bus liés à des entreprises et des partis politiques, et ce pour apporter leur appui à al-Sissi.

Des témoins ont déclaré à Al-Jazeera.net que de nombreux personnes sur place se plaignaient de la médiocrité des repas distribués composés de pain, de morceaux de fromage et des chips. Elles étaient également mécontents de la disparité des montants fournis, certains ont reçu 200 livres égyptiens tandis que d’autres ont reçu la moitié de ce montant.

Pour organiser cette manifestation d’appui à al-Sissi, des jeunes qui portaient des uniformes ont été chargés de diriger les slogans et les cris et de préparer les attroupements pour les filmer tandis que d’autres distribuaient les drapeaux.

À Gizeh, l’homme d’affaires Mohammed Abou el-Einin a transporté des dizaines de citoyens qui se sont rassemblés devant le siège de son association caritative sur des chansons qui glorifient al-Sissi.

Durant ces derniers jours, le parti « Mostaqbal Watan » lié au président a distribué des boîtes de denrées alimentaires dans les gouvernorats qui ont connu des manifestations houleuses comme Suez et Port-Saïd.

Des internautes ont critiqué la distribution des denrées alimentaires, considérant que ces mesures constituent une preuve montrant la faiblesse du régime. Ils ont ajouté que la fabrication des manifestations en faveur d’al-Sissi ne peut durer pour longtemps. Ils ont fait observer que toutes ces sommes gaspillées pour stabiliser le régime d’al-Sissi auraient pu être utilisées pour améliorer la situation des pauvres.

D’autres internautes ont indiqué que la comparaison entre les scènes de manifestations du soutien d’al-Sissi en juillet 2013 et celles d’aujourd’hui montrent combien la popularité d’al-Sissi a diminué au point où il s’est trouvé obligé de recourir aux gens pauvres pour qu’ils le soutiennent contre l’argent et la nourriture.

D’autre part, des médias locaux ont estimé que cette scène constitue « une preuve montrant la puissance du régime », soulignant que ces manifestants ont entrepris un long voyage coûteux en venant des différents gouvernorats du pays pour soutenir le président contre « les complots étrangers ».

Mohammed Ramadan qui a récemment sorti une chanson intitulée « Fawda » (anarchie) dans laquelle il a attaqué Mohammed Ali, a chanté lors de cet événement, ce qui a suscité beaucoup d’indignation étant donné que le concert est intervenu quelques heures après une attaque à Sinaï ayant entraîné la mort de plusieurs soldats.

Il est à noter que c’est à Al-Minassa où le président défunt Anwar al-Sadat a été assassiné alors qu’il assistait à un défilé militaire à l’occasion de l’anniversaire de la guerre du 6 octobre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arabie saoudite : Le boycott des produits turcs adopté par les compagnies et rejeté par...

Un groupe de compagnies saoudiennes actives dans les secteurs du commerce et de l’industrie a annoncé, dimanche, le boycott des produits turcs, joignant la...

Première visite officielle d’un comité israélien au Bahreïn dénoncée sur les réseaux sociaux

Encore une fois, des Bahreïniens et des Arabes ont dénoncé l’accord de normalisation que Manama avait conclu avec Tel-Aviv, félicitant les manifestations que des...

Le ministre de la Tolérance émirati accusé de viol, par une femme britannique

Une femme britannique a accusé le cheikh Nahyan bin Mubarak Al Nahyan de l’avoir agressée sexuellement alors qu’elle travaillait au lancement du festival littéraire Hay...

Le Congrès américain à Al-Sissi : la question des droits de l’homme est une...

Dans une lettre adressée à Abdelfattah Al-Sissi dont le Washington Post a eu une copie, 56 membres du Congrès américain ont souligné l'importance de la question...

L’Azerbaïdjan libère 13 villages de la province de Jabrail

L'Azerbaïdjan a libéré 13 villages de la province de Jabrail, de l'occupation arménienne. L'annonce a été faite par le Président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, lundi sur Twitter. Il a précisé...