Les forces du gouvernement libyen d’entente nationale ont annoncé, mercredi, qu’un civil a été tué et 9 autres blessés dans la chute de plusieurs obus tirés par les milices de Khalifa Haftar sur un quartier peuplé dans la capitale Tripoli.

C’est ce qui ressort du communiqué rendu public par le centre des médias de l’opération “Volcan de la Colère, relevant du gouvernement d’entente nationale, reconnu par la Communauté internationale.

Le communiqué ajoute « qu’un bombardement à l’aveugle a ciblé un café populaire à Tarik al-Chouk, à proximité de Salaheddine, faisant un mort et 9 blessés dont 2 se trouvent dans un état critique ».

La même source souligne que ce bombardement « représente une nouvelle violation du cessez-le-feu qui s’inscrit dans le casier judiciaire des milices Haftar visant des civils et des quartiers résidentiels de la capitale ».

Plus tôt dans la journée de mercredi, les forces gouvernementales libyennes ont annoncé, mercredi, que 5 civils ont été blessés à la suite des bombardements à l’aveugle menés par les milices du général à la retraite Khalifa Haftar sur un quartier résidentiel adjacent à l’Université de Tripoli.

De son côté, le correspondant d’Anadolu a rapporté que les zones d’al-Sawani (sud) et de Bab Tajura (centre) ont été touchées, mardi, par une attaque de missiles menée par les troupes de Haftar, sans faire de victime.

Les milices du général à la retraite, Khalifa Haftar, continuent de bombarder des cibles civiles à Tripoli, bien que Haftar ait accepté un cessez-le-feu, lors de l’initiative turco-russe, le 12 janvier.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here