dimanche, novembre 28, 2021

Haftar au Caire, alors que les combats à Tripoli font rage

Courrier arabe

Le président égyptien Abdel Fatah Al-Sissi a reçu, jeudi, le général libyen à la retraite Khalifa Haftar, pour une deuxième rencontre en moins d’un mois, alors que les batailles s’enflamment à Tripoli, la capitale libyenne.

Un communiqué présidentiel a déclaré qu’Al-Sissi et le chef des renseignements généraux avaient reçu Haftar au Caire, sauf que la présidence égyptienne n’avait pas précisé la date d’arrivée de Haftar ou la durée de sa visite.

Selon le communiqué, Al-Sissi a confirmé le soutien égyptien «aux efforts de Haftar pour lutter contre le terrorisme et établir la paix et la stabilité en Libye», en soulignant le rôle de l’institution militaire libyenne «qui se bat pour reconquérir ce qui lui va de droit».

Alors qu’à Tripoli les combats font rage, Haftar, dont la dernière visite au Caire remonte au 14 avril, a dénoncé «l’ingérence étrangère dans les affaires internes libyennes», selon le communiqué, il aurait également informé Al-Sissi des actualités en Libye, et remercié le Caire pour son «soutien à toutes échelles au peuple libyen».

Soutenu par les Émirats Arabes Unis, l’Arabie saoudite et l’Égypte, Haftar mène l’offensive  rebelle contre Tripoli depuis le 4 avril, tandis que Fayez Al-Sarraj qui se bat pour la défense de Tripoli et de ses citoyens, est seulement appuyé par la Turquie et le Qatar.

Selon des informations internes au Gouvernement d’union nationale, Al-Sarraj a prévu de chercher, cette semaine, un soutien européen en Italie, en Allemagne, puis en France, pour ce qui semble être une tentative de sauver les civils d’une grave crise humanitaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos