mardi, octobre 27, 2020

Haftar multiplie les attaques contre les hôpitaux de Tripoli et ferme les vannes du gaz et des eaux

Courrier arabe

En Libye, le général à la retraite, Khalifa Haftar, refuse de répondre aux appels internationaux qui proposent une trêve humanitaire, pour permettre aux autorités de consacrer leurs efforts pour faire face à la crise du coronavirus, et multiplie les attaques sur Tripoli.

Les médias alliés au Gouvernement d’union nationale (GNA) ont indiqué que l’hôpital de Tripoli, dédié aux malades du coronavirus, a été fermé, après avoir été ciblé à trois fois de suite, par des missiles lancés par les milices de Haftar.

Aussi, le centre informationnel de Burkan al-Ghadab (Volcan de la colère) indiqua que «les régions de l’ouest et du sud de pays étaient plongées dans un noir absolu, après que les milices de Haftar ont fermé les vannes des lignes de gaz, dans la région de Sidi al-Sayeh, qui alimentent les stations électriques de la zone ouest, seulement quelques jours après avoir fermé les vannes des eaux de la rivière artificielle, qui alimentent la zone ouest».

Il signala également que «les milices ont bombardé le port de Tripoli, dès les premières heures de vendredi, lançant des missiles Grade, et détruisant complètement le siège de l’unité du contrôle alimentaire et médical, sur place».

Entre temps, le porte-parole de la chambre opérationnel Syrte al-Jafra, le colonel Abdel Hadi Drah, a affirmé que les forces du GNA avaient attaqué des rassemblements et des véhicules militaires de Haftar, dans la région d’al-Wachka.

Il signala, selon la chaîne privée Libya al-Ahrar, que l’aviation du GNA avait détruit deux véhicules lance-roquette, près d’al-Wachka, affirmant que les forces du GNA concevraient leurs positions et niant tout progrès de l’ennemi.

Aux dernières informations, les forces du GNA ont élargi le périmètre de leurs frappes, menées dans l’axe de Tahounah, promettant d’infliger plus de pertes possibles aux milices de Haftar.

De son côté, le GNA a dénoncé «la lâcheté des milices de Haftar, et l’exploitation de la crise sanitaire que traverse le monde pour avancer sur terrain», appelant la communauté internationale à mettre plus de pression pour imposer une trêve au pays, afin d’alléger les souffrances des civils pris entre les dangers du coronavirus et les risques des attaques aériennes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»

Le film «Mignonnes» disponible à l’international sur Netflix a suscité de vives critiques, en particulier outre-Atlantique, menant même à une procédure judiciaire pénale. Depuis...

Les atteintes au Prophète Mohamed ne relèvent pas de la liberté d’expression, selon la...

La Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH ) considère depuis une décision de justice rendue en 2018, que les atteintes au Prophète des musulmans, Mohamed,...

Libye : «L’application du cessez-le-feu trébuche avec la présence des mercenaires de Wagner», affirment les...

En Libye, l’application de l’accord du cessez-le-feu, signé à Genève, vendredi dernier, semble toujours faire polémique auprès des chefs militaires des deux parties libyennes,...

Libye : fin du blocus sur les champs et ports pétroliers (communiqué)

La compagnie pétrolière nationale libyenne (NOC) a annoncé, lundi, la levée du blocus sur les champs et ports pétroliers en Libye. Dans un communiqué rendu public, la...

La coalition annonce la destruction de deux drones houthis

La Coalition arabe a annoncé l'interception et la destruction de deux drones houthis, dont un appareil dans l'espace aérien yéménite. C'est ce qu'a affirmé le porte-parole de...