jeudi, avril 15, 2021

Irak : 27 réseaux de trafic de femmes et d’enfants ont été signalés

Courrier arabe

L’Observatoire irakien des victimes du trafic des êtres humains a noté que 27 réseaux de trafic étaient en activité, à Bagdad et dans d’autres régions du pays, seulement durant cinq mois de constat.

Publié samedi, le rapport de l’Observatoire a mentionné: «Durant la période allant de février à juillet, nous avons signalé l’existence de 27 réseaux de trafic d’êtres humains (femmes et enfants) en activité».

Il ajouta: «Nous avons noté six violations en rapport avec le trafic à Bagdad, et dans plusieurs régions du pays réputées pour le trafic d’organe, et l’attraction des femmes pour travailler dans des réseaux de prostitution», expliquant que «les réseaux faisaient appel aux technologies, notamment à Internet, pour contacter les filles, en leur donnant de fausses promesse de mariage».

Le rapport souligna que «la plupart des réseaux se trouvaient au Kurdistan, où les victimes sont attirées pour voler leur organes», signalant la détection de cinq réseaux de crimes organisés à Bagdad, il affirme qu’ils étaient «spécialisés dans le trafic des femmes, surtout des filles mineurs pour les obliger à se prostituer».

D’un autre côté, l’Observatoire mentionna la détection de «cinq réseaux criminels qui dirigent des groupes d’enfants et de femmes, les exploitants pour mendier dans les rues de karok, al-Diwania, et Babel».

Appelant à considérer les crimes de trafic d’êtres humains comme un crime organisé, elle demanda à infliger une sanction sévère contre «les coupables qui osent commettre de telles atrocités».

Toutefois, il convient de noter que le Parlement irakien a approuvé la loi de lutte contre le trafic des êtres humains en 2012, formant un comité spécial au sein du ministère de l’Intérieur, chargé d’exécuter les lois, décrétées dans des sanctions allants jusqu’à la peine de mort.

Et alors que plusieurs demandent aux autorités de faire leur travail, des militants du droit de l’homme accusent les hauts responsables du pays de comploter avec ses réseaux, et de leur assurer une couverture judiciaire, accentuant encore plus la situation humanitaire en Irak, qui ne trouve toujours pas de résolution.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos