25.7 C
New York
jeudi, juillet 25, 2024

Buy now

spot_img

« La grande priorité au Yémen est d’éviter une famine massive », selon les Nations unies

Deux hauts responsables onusiens ont prévenu jeudi le Conseil de sécurité que la priorité la plus urgente au Yémen à l’heure actuelle est d’éviter une famine massive, a rapporté l’ONU sur son site.

« Les données montrent que 16 millions de personnes auront faim cette année. Déjà, environ 50.000 personnes meurent de faim dans ce qui est essentiellement une petite famine. Cinq autres millions suivent juste derrière », a déclaré le chef de l’humanitaire des Nations Unies, Mark Lowcock, devant les membres du Conseil. « Chaque décision que le monde prend en ce moment doit tenir compte de cela », a-t-il ajouté.

Revenant sur l’inscription par Washington des Houthi sur leur liste des groupes terroristes, Lowcock a noté que depuis des mois, les agences humanitaires se sont unanimement opposées à cette désignation, estimant que cela accélérerait le glissement du Yémen vers une famine à grande échelle.

Le Yémen importe 90% de sa nourriture. Presque toute cette nourriture est acheminée par des canaux commerciaux. Les négociants risquent de ne plus pouvoir continuer à importer des produits alimentaires au Yémen dans ces circonstances, précise l’ONU.

« Certains fournisseurs, banques, expéditeurs et assureurs appellent leurs partenaires yéménites et disent qu’ils prévoient désormais de quitter complètement le Yémen. Ils disent que les risques sont trop élevés. Ils craignent d’être accidentellement, ou bien d’une autre manière, pris dans une mesure réglementaire américaine qui les mettrait en faillite ou en prison », a précisé Lowcock.

L’Envoyé spécial de l’ONU pour le Yémen, Martin Griffiths, s’est également dit « extrêmement préoccupé par l’impact de la décision des États-Unis de désigner « Ansar Allah » (Houthis) comme organisation terroriste étrangère ».

« Nous craignons qu’il y ait inévitablement un effet dissuasif sur nos efforts pour rapprocher les parties », a-t-il ajouté.

« Le chemin vers la paix au Yémen n’a jamais été facile. Et je pense que c’est maintenant beaucoup plus difficile qu’il y a un mois », a encore ajouté Griffiths soulignant que « pour les parties, la reprise du processus politique est plus qu’une obligation, c’est un devoir ».

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Les enfants du Yémen, des jeunes combattants écrasés sur les premières lignes du front

Plusieurs rapports internationaux ont indiqué que «les enfants du Yémen, recrutés pour combattre aux côtés des groupes armés, se font envoyés sur les premières...

Yémen: la vie de 40 mille personnes atteintes d’anémie est en danger à cause du manque de médicaments

Le groupe yéménite houthi a annoncé ce jeudi que la vie de 40 000 personnes atteintes d'anémie falciforme, dans les zones qu’il contrôle, était...

Inondations au Yémen : des aides alimentaires qataries au profit de 815 familles

Qatar Charity a annoncé dimanche avoir distribué une aide alimentaire au profit de 815 familles touchées par les pluies torrentielles dans le gouvernorat de...

Guerre au Yémen : 92 enfants ont été tués depuis début 2022

Environ une centaine d'enfants ont été tués au Yémen depuis le début de cette année, à la suite de la guerre qui a éclaté...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici