mercredi, avril 21, 2021

L’aéroport de Maitika, la nouvelle cible des drones émiratis selon le GNA

Courrier arabe

Le Gouvernement de l’union nationale (GNA) a annoncé que des drones émiratis avaient bombardé, à nouveau ce matin, l’aéroport international de Maitika, situé à Tripoli, seulement quelques heures après la double attaque de mercredi soir qui l’avait sérieusement endommagé.

Le centre informationnel de l’opération «Borkan al-Ghadab» (volcan de la colère) affiliée au GNA, a noté lors d’un communiqué que «les attaques des infrastructures et des aéroports par les drones émiratis, qui appuient le général à la retraite Khalifa Haftar, constituent une grave extension de son registre criminel».

Le communiqué, qui n’avait pas précisé les dégâts engendrés par cette dernière attaque estima que «les bombardements visaient désespérément à substituer les échecs accumulées par les troupes du rebelle, lors de l’opération lancée depuis 5 mois».

Par ailleurs, l’agence de presse «Anadolu» a rapporté selon des témoins que «des avions ont bombardé tôt ce matin, l’aéroport de Maitika, hors services depuis le début du mois», expliquant que quelques heures avant l’attaque, l’aéroport avait été bombardé deux fois par les mêmes engins.

Rappelons que  le GNA avait précédemment porté les drones émiratis pour responsables du massacre de la ville de «Murzugh», et avait demandé aux Nations Unies d’intervenir pour mettre fin à toute aide étrangère en faveur de Khalifa Haftar et de ses milices.

Un appel qui semble être lancé dans le vide, vu que les Émirats arabes unis continuent à soutenir leur fidèle allié, lui assurant les équipements militaires et les soldats, violant les lois internationales sans se soucier des sanctions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos