16.1 C
New York
vendredi, avril 12, 2024

Buy now

spot_img

L’Algérie nie avoir déclaré prendre part avec l’Égypte contre la Turquie

Courrier arabe

L’Algérie a nié jeudi les déclarations attribuées au chef de l’état-major de son armée, Saïd Chengriha, au sujet de la prise de partie d’Alger au côté de l’Égypte, si cette dernière devait mener une guerre, en Libye, contre la Turquie. Alger a accusé les parties derrière les rumeurs «de tenter d’influencer la position algérienne concernant le dossier libyen».

Lors d’un communiqué publié jeudi, le ministère de la Défense algérienne a démenti, les propos indiqués par des comptes et des pages sur les réseaux sociaux, signalant «que les informations qui circulaient, au sujet des récentes évolutions de la situation libyenne, n’avaient aucun fondement».

«Ce sont des rumeurs, lancées pour détourner l’opinion publique, pour le pousser à prendre part avec des agendas suspects, qui ne servent pas la position fixe que l’Algérie avait toujours abordée vis-à-vis du dossier libyen et que le président de la république avait affirmé à plusieurs reprises», nota le communiqué.

Le ministère algérien rappela que «l’Algérie était à la même distance de toutes les parties libyennes en conflit, et qu’elle appelait à un dialogue constructif, libyo-libyen, qui débouchera sur une solution politique durable et qui garantira la stabilité et la prospérité du peuple libyen».

Il insista également sur le fait que «le président de la république était le haut chef des forces armées et le ministre de la défense et la seule entité autorisée par la constitution à annoncer les positions officielles du pays, concernant les affaires internationales et régionales sensibles».

Les rumeurs divulguées sur les réseaux sociaux

Depuis quelques jours, des pages sur les réseaux sociaux, en Égypte et en Arabie saoudite avaient publié des déclarations au nom de Saïd Chengriha, le chef de l’état-major de l’armée algérienne, prétendant que ce dernier avait annoncé que l’Algérie prendra part avec l’Égypte si son armée devait faire face à la Turquie.

Selon les observateurs, «ses activistes, depuis l’Égypte, l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, tentent de faire pencher la position algérienne au profit de l’Égypte, bien qu’Alger s’est engagée à refuser tout type d’implication militaire en Libye, et à garder la même distance vis-à-vis de toutes les parties libyennes», signalant que «l’Algérie travaillait pour trouver, au plus vite, une résolution politique à la crise libyenne».

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Affaire de l’activiste algérienne: la France estime « avoir protégé une ressortissante française »

La France a réagi officiellement, ce jeudi, à l'affaire de l'exfiltration de la gynécologue et activiste algérienne, Amira Bouraoui, qui a suscité la colère...

L’Algérie rappelle son ambassadeur à Paris pour « consultations »

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune a rappelé, ce mercredi, l'ambassadeur d'Algérie à Paris (France), Saïd Moussi, "pour consultations", a indiqué la présidence algérienne, dans...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye et l’Italie signent un accord gazier de 8 milliards de dollars

Les compagnies pétrolières libyenne NOC et italienne Eni, ont signé ce samedi, un accord gazier de 8 milliards de dollars, ce qui représente le...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici