22.9 C
New York
mardi, juin 18, 2024

Buy now

spot_img

L’Algérie reconnaît le Gouvernement d’union nationale (GNA) comme unique autorité légitime en Libye

Courrier arabe

L’Agence de presse algérienne (APS) a déclaré que l‘Algérie allait prendre des initiatives en faveur d’une solution pacifique à la crise libyenne, après avoir publié un rapport traitant de la situation en Libye, et affirmant que l’Algérie s’oppose à l’offensive armée menée par le général libyen à la retraite «Khalifa Haftar» contre Tripoli, et reconnaît le Gouvernement d’union nationale (GNA) comme unique autorité légitime au pays.

«L’Algérie prendra, dans les prochaines jours, plusieurs initiatives en faveur d’une solution pacifique à la crise libyenne, une solution exclusivement inter-libyenne», avait déclaré le ministre algérien des Affaires étrangère «Sabri Boukadoum» aujourd’hui jeudi 2 janvier, à la presse algérienne, selon l’APS.

Il indiqua, à la marge de l’envoi d’aides humanitaires en Libye, que «l’Algérie n’acceptera la présence d’aucune force étrangère, quelle qu’elle soit, en Libye», et insista sur le fait que la résolution politique est le seul moyen pour résoudre le conflit entre les parties libyennes.

«Haftar entrave la résolution pacifique au pays»

De même, l’APS avait publié mercredi le 1èr janvier, un article intitulé «Crise en Libye: la paix compromise, les Libyens hantés par la guerre» qui véhiculait d’importants indices politiques au sujet de la position algérienne tenue à l’égard de la crise libyenne.

Il estima que l’attaque lancée le 4 avril dernier contre Tripoli, par Khalifa Haftar, était «une offensive militaire», et le porta responsable de la crise en Libye, en entravant les efforts menés pour la résoudre.

«Après le progrès marqué au niveau du dossier libyen, en 2017 et 2018, l’offensive militaire contre Tripoli, où se positionne le GNA reconnu internationalement et présidé par «Fayes al-Sarraj», se présente pour estomper les solutions politiques pacifiques, qui avaient réunies les fractions libyennes, sous l’égide des Nations unies et avec le soutien des pays voisins» avait-il noté.

L’Algérie parle des enjeux convoités en Libye  

Le rapport signala également que les plans étrangers étaient responsables de la décadence de la situation libyenne, et affirma: «Toute personne suivant les évolutions en Libye, réalise parfaitement que la guerre est menée à cause des agendas régionaux et internationaux. Ils convoitent les richesses naturelles du pays, dont le pétrole, le gaz et l’uranium sont en tête. Chaque pays impliqué au conflit libyen cherche un soutien internationale en sa faveur, pour se créer une présence légitime au pays».

Au final l’APS, affirmé par le gouvernement algérien comme unique source fiable de sa position, a insisté à rappeler que «l’Algérie s’était opposée dès le début à l’implication étrangère en Libye, s’attachant à une résolution libyo-libyenne».

Rappelons toutefois, que le GNA avait récemment demandé à l’Algérie d’activer son rôle régional dans le dossier libyen et participer à une résolution au plus vite.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye et l’Italie signent un accord gazier de 8 milliards de dollars

Les compagnies pétrolières libyenne NOC et italienne Eni, ont signé ce samedi, un accord gazier de 8 milliards de dollars, ce qui représente le...

Libye: le calme règne à Tripoli après des affrontements armés

Le calme est revenu jeudi matin dans le sud de la capitale libyenne, Tripoli, après des affrontements armés, mercredi, entre deux forces de sécurité...

Libye: L’Onu espère un accord rapide sur une base constitutionnelle pour tenir les élections

Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) Abdoulaye Bathily, a souligné...

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici