dimanche, décembre 6, 2020

L’Allemagne convoque une conférence sur la Libye

La Chancelière allemande, Angela Merkel, a appelé, mardi, à la tenue d’un sommet élargi autour de la Libye, dimanche prochain dans la capitale Berlin.

Un communiqué publié par le Cabinet de Merkel indique que « la Chancelière allemande a décidé d’accueillir les réunions de discussion des efforts de médiation pour la paix en Libye, et ce, après avoir consulté le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres ».

Berlin a appelé Fayez al-Sarraj, chef du gouvernement d’entente nationale reconnu par la Communauté internationale, et Khalifa Haftar à une réunion, dimanche prochain, a rapporté l’Associated Press.

Des responsables américains, turcs, britanniques, russes, français, chinois et émiratis ainsi que d’autres pays arabes et africains ont également été invités, selon la même source, sans les préciser.

Plus tôt dans la journée, le ministère russe des Affaires étrangères avait annoncé que Haftar avait quitté Moscou, sans signer l’accord de cessez-le-feu, a rapporté la chaîne russe Russia Today.

L’Allemagne œuvre à réunir les pays concernés par la question libyenne, dans un sommet à Berlin le 19 janvier courant, dans une tentative de trouver une solution politique au conflit libyen.

Berlin avait invité 10 pays à participer au sommet, qui sont les Etats Unis d’Amérique, la Russie, la Chine, le Royaume Uni, la France, la Turquie, l’Italie, l’Egypte, les Emirats Arabes Unis et l’Algérie.

Moscou a accueilli, lundi, des pourparlers quadripartites indirects sur la Libye entre ds représentants des parties russe et turque, ainsi qu’une délégation du gouvernement libyen et une autre du gouvernement soutenu par le général à la retraite Khalifa Haftar.

Le ministre russe des Affaires étrangères avait annoncé, dans ce contexte, qu’al-Sarraj et le président du Conseil supérieur de l’Etat libyen, Khaled Mechri, avaient signé l’accord de cessez-le-feu, tandis que la délégation de Khalifa Haftar avait demandé un délai jusqu’à mardi matin.

Mercredi dernier, les présidents turc, Recep Tayyip Erdogan, et russe, Vladimir Poutine, avaient publié un communiqué conjoint appelant à cesser le feu en Libye, à partir de la nuit du samedi au dimanche. Les parties libyennes ont répondu à cet appel.

Le sommet de Berlin représente une nouvelle tentative pour résoudre le conflit en Libye, pacifiquement, après l’échec, induit par Haftar, des efforts onusiens pour la tenue d’un dialogue entre les parties libyennes.

Haftar avait, en effet, lancé une campagne militaire, le 4 avril dernier, pour prendre le contrôle de la capitale Tripoli (ouest).

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

L’affaire des Soudanais envoyés combattre en Libye traîne des gros bonnets vers des tribunaux...

Le conseil juridique des victimes soudanaises dupées et envoyés combattre en Libye, par la compagnie émiratie, Black Shield Security, a déclaré, mardi, «qu’il se...

«Ce qu’il faut éviter en parlant aux Émiratis», précise le guide du ministère israélien...

Le ministère israélien du Tourisme a conseillé les employés du secteur touristique et les hommes d’affaires d’éviter trois sujets, en parlant aux touristes venus...

Un bateau cargo attaqué au large des côtes du Yémen, selon un communiqué des...

Les autorités britanniques ont annoncé, samedi, qu'un bateau cargo a été attaqué au large des côtes du Yémen. C’est ce qui ressort du communiqué rendu public par les...

«Sur les traces des milliards de Kadhafi», un reportage hollandais s’intéresse à l’argent libyen...

Un rapport médiatique diffusé par la télévision hollandaise s’est intéressé à l’argent caché par l’ancien guide libyen, Mouammar Kadhafi, rappelant que ce dernier, avant...

La Russie débute la campagne de vaccination collective contre le coronavirus

La campagne de vaccination à grande échelle contre le coronavirus a été lancée samedi dans la capitale, Moscou. Ainsi, la Russie est devenue le premier pays à lancer une...