mercredi, octobre 21, 2020

L’armée soudanaise: La situation sécuritaire à Khartoum est sous contrôle

L’armée soudanaise a annoncé, mardi, que la situation sécuritaire à Khartoum est sous son contrôle, à la suite d’une fusillade perpétrée par des soldats appartenant à l’autorité des opérations, qui relève du service des renseignements généraux.

Le porte-parole de l’armée, Amer Mohamed al-Hassan, a déclaré à Anadolu que « la situation est sous-contrôle grâce aux forces sécuritaires et il n’y a pas de pertes humaines, la question nécessite de la sagesse ».

Dans ce contexte, le service des renseignements généraux a souligné dans un communiqué, dont Anadolu a eu copie, que « dans le cadre de la structuration du service et ce qui en a résulté comme intégrations et limogeages, suivant les propositions des membres de l’autorité des opérations, un groupe de l’autorité a exprimé son mécontentement par rapport à la valeur de la récompense post-service ».

Et d’ajouter que « la question est en train d’être évaluée et traitée suivant ce que nécessite la sécurité nationale du pays ».

Une source de l’armée avait déclaré, plus tôt dans la journée, que des soldats appartenant à l’autorité des opérations, qui relève du service des renseignements généraux à Khartoum, ont ouvert le feu massivement dans l’air, en protestation contre la non-obtention des droits entiers post-service par un nombre d’entre eux.

Des témoins oculaires ont déclaré à Anadolu qu’ils avaient entendu les coups des tirs dans les camps de « Riyadh », de « Kafouri » et de « Soba » relevant des forces de l’autorité des opérations au sein du service des renseignements généraux.

Pour sa part, le Rassemblement des professionnels soudanais a indiqué qu’il refuse « toute tentative de perturber ou de terroriser les citoyens en recourant aux armes, quelque soient les justifications ».

Le Rassemblement a appelé, dans un communiqué, tous les citoyens vivant dans les régions où a eu lieu la fusillade d’« être vigilants et de rester chez eux en fermant les portes et les fenêtres jusqu’à la stabilisation de la situation ».

Il a également appelé « les services de l’Etat à intervenir immédiatement pour mettre fin à ces opérations irresponsables, qui ont causé la panique auprès des citoyens ».

Les membres de l’autorité des opérations au sein du service des renseignements généraux sont au nombre de 13 mille, dont 7 mille à Khartoum.

n Des parties de l’opposition et des activistes politiques au Soudan ont, dernièrement, appelé à dissoudre l’autorité des opérations au sein du services des renseignements généraux. Cette dernière est accusée d’implication dans la mort de protestataires, lors des manifestations contre al-Bechir en avril 2019.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Un reportage d’al-Jazeera pousse un haut responsable chypriote à démissionner

À Chypre, le président de la chambre des représentants, Demetris Syllouris, a présenté jeudi sa démission, suite à la publication d’un reportage, sur la...

Libye : Les routes vers al-Jofrah définitivement coupées alors que les 5+5 cherchent une...

En Libye, la chambre opérationnelle de Syrte et d’al-Jofrah a annoncé, aujourd’hui mardi, que «toutes les routes qui mènent à al-Jofrah seraient définitivement coupées»,...

Début de la 2e journée des pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5 à...

La 2e journée de la quatrième série de pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5, a débuté, mardi, au siège des Nations unies à Genève. C’est ce qui ressort de la...

Les Emirats arabes unis veulent ouvrir une ambassade en Israël

Les Emirats Arabes Unis ont exprimé, mardi, leur souhait d'ouvrir une ambassade en Israël, dans le but de renforcer les relations diplomatiques entre les...

Des parlementaires européens appellent au boycott du sommet du G20 présidé par l’Arabie saoudite

Des parlementaires européens ont appelé les dirigeants de leurs pays et les responsables de l'Union européenne à ne pas participer au Sommet du G20, qui se tiendra le...