mercredi, octobre 21, 2020

Le Parlement turc adopte une motion autorisant un déploiement en Libye

Le Parlement turc organisera une réunion d’urgence pour voter jeudi sur un projet de motion prévoyant l’envoi de troupes en Libye, a rapporté mercredi l’agence de presse semi-officielle Anadolu.

Le gouvernement espère que cette motion sera adoptée au Parlement, a déclaré le vice-président turc Fuat Oktay.

La motion demande un mandat d’un an pour déployer des soldats en Libye en raison des développements dans ce pays nord-africain qui menacent les intérêts turcs, y compris les entreprises turques et les bateaux turcs naviguant en Méditerranée, selon le texte du projet.

Le projet de motion précise que l’envoi de troupes en Libye vise à contrer « la menace d’une migration illégitime de masse et la formation d’un environnement favorable aux organisations terroristes et aux groupes armés ».

Selon le texte, le gouvernement déciderait du nombre de soldats déployés, du calendrier de déploiement et de sa portée.

Le Parti de la justice et du développement (AKP, au pouvoir en Turquie) et le Parti d’action nationaliste (MHP) ont annoncé qu’ils soutiendraient la motion et qu’ils avaient suffisamment de voix pour l’adopter.

Le Parti républicain du peuple (CHP, principal parti d’opposition), le Bon parti et le Parti démocratique populaire (HDP) se sont exprimés contre cette motion, affirmant que la Turquie devrait recourir à la diplomatie au lieu de s’impliquer militairement dans le conflit libyen.

La Libye est bloquée dans une situation de guerre civile, politiquement divisée entre deux gouvernements rivaux : le gouvernement d’union nationale (GNA) soutenu par l’ONU et basé dans la capitale Tripoli d’un côté, et de l’autre le gouvernement allié à l’Armée nationale libyenne (LNA) autoproclamée dirigée par Khalifa Haftar, basé dans la ville de Tobrouk (nord-est).

La Turquie soutient le GNA à la demande de ce dernier afin de combattre l’armée basée dans l’est de la Libye. Le mois dernier, la Turquie a conclu un accord controversé avec le GNA sur la délimitation des frontières maritimes ainsi qu’un accord de coopération en matière de sécurité.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Un reportage d’al-Jazeera pousse un haut responsable chypriote à démissionner

À Chypre, le président de la chambre des représentants, Demetris Syllouris, a présenté jeudi sa démission, suite à la publication d’un reportage, sur la...

Libye : Les routes vers al-Jofrah définitivement coupées alors que les 5+5 cherchent une...

En Libye, la chambre opérationnelle de Syrte et d’al-Jofrah a annoncé, aujourd’hui mardi, que «toutes les routes qui mènent à al-Jofrah seraient définitivement coupées»,...

Début de la 2e journée des pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5 à...

La 2e journée de la quatrième série de pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5, a débuté, mardi, au siège des Nations unies à Genève. C’est ce qui ressort de la...

Les Emirats arabes unis veulent ouvrir une ambassade en Israël

Les Emirats Arabes Unis ont exprimé, mardi, leur souhait d'ouvrir une ambassade en Israël, dans le but de renforcer les relations diplomatiques entre les...

Des parlementaires européens appellent au boycott du sommet du G20 présidé par l’Arabie saoudite

Des parlementaires européens ont appelé les dirigeants de leurs pays et les responsables de l'Union européenne à ne pas participer au Sommet du G20, qui se tiendra le...