Le Qatar a salué, mardi, l’accord turco-russe sur l’aménagement d’une zone démilitarisée séparant les zones du Régime de celles de l’Opposition à Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie.

Le ministère qatari des Affaires étrangères a considéré, dans un communiqué dont Anadolu a eu copie, que « cet accord important contribuera à éviter l’effusion de sang des innocents à Idleb, et épargnera la région d’une grande catastrophe humaine ».

Il a affirmé que « parvenir à cet accord signifie l’éventualité de déployer les efforts internationaux et régionaux pour tenter de résoudre le conflit en cours et pour instaurer les bases de paix équitable entre les protagonistes du conflit de la crise syrienne ».

Le Qatar a réitéré son soutien à tous les efforts qui œuvrent à parvenir à une solution politique de la crise syrienne sur la base de l’annonce de Genève 1 et les résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité pour répondre aux aspirations légitimes du peuple frère syrien ».

Hier lundi, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, et son homologue russe, Vladimir Poutine, avaient annoncé, lors d’une conférence de presse conjointe tenue à Sotchi, un accord d’aménagement d’une zone démilitarisée entre les zones de l’Opposition et du Régime à Idleb.

Cet accord est le fruit des efforts turcs sincères pour empêcher le Régime syrien et ses partisans de mener une attaque militaire contre Idleb, le dernier bastion de l’Opposition, où habitent 4 millions de civils et des centaines de milliers de personnes déplacées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here