vendredi, juin 25, 2021

L’Égypte ne reste pas passive devant toute menace directe contre sa propre sécurité ou celle de la Libye

L’Egypte ne restera pas passive en cas d’initiative susceptible de constituer une menace directe contre sa propre sécurité ou celle de la Libye, a déclaré jeudi le président égyptien Abdel Fattah al Sissi, cité dans un communiqué.

Selon ce même communiqué, des chefs de tribus libyennes venu le rencontrer au Caire ont autorisé Abdel Fattah al Sissi et l’armée égyptienne à intervenir dans leur pays « pour protéger la souveraineté de la Libye ».

Ces chefs de tribus sont alliés au maréchal Khalifa Haftar, qui contrôle l’est de la Libye frontalier de l’Egypte.

L’ouest de la Libye est sous l’autorité d’un gouvernement d’entente nationale (GEN) reconnu par la communauté internationale et soutenu militairement par la Turquie.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos