26.8 C
New York
mardi, mai 28, 2024

Buy now

spot_img

Les Émirats Arabes unis appellent à un cessez-le-feu immédiat en Libye

Le ministre des affaires étrangères des Emirats arabes unis (EAU), un pays qui soutient le seigneur de guerre libyen Khalifa Haftar, a appelé mardi « à la sagesse et à un cessez-le-feu immédiat » en Libye.

« Les tambours de la guerre qui font rage autour de Syrte en Libye menacent de provoquer de graves développements et de dangereuses conséquences humanitaires et politiques », a déclaré Anwar Gargash sur Twitter.

Gargash a également exhorté les parties engagées dans le conflit en Libye à amorcer un dialogue dans un cadre international transparent.

La déclaration a été faite après que le parlement de Tobrouk, proche de Haftar, ait officiellement autorisé l’Egypte à intervenir militairement en Libye pour  » protéger la sécurité nationale  » des deux pays.

Le parlement de Tobrouk a déclaré lundi dernier que « les forces armées égyptiennes sont en droit d’intervenir pour sauvegarder la sécurité nationale libyenne et égyptienne au cas où l’Egypte percevrait un danger imminent qui menacerait la sécurité de nos pays ».

Abdul-Malik al-Madani, porte-parole de l’armée libyenne, a fustigé au nom du gouvernement reconnu par l’ONU et dirigé par le Premier ministre Fayez al-Sarraj la perspective d’une intervention égyptienne en Libye.

« Rappelons-leur [les Égyptiens] que le Sinaï [le nord-est de l’Egypte] est plus proche que Syrte et Al Jofra [les régions de la Libye contrôlées par Haftar], et que le barrage de la Renaissance n’est pas en Libye mais en Éthiopie », a écrit Al-Madani lundi dernier sur Twitter.

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sisi avait menacé le mois dernier de mener une action militaire contre Syrte et Al Jofra.

« Nous les attendons, mais avant d’entrer en Libye, ils devraient déjà réfléchir à la question de savoir comment ils vont en sortir », a ajouté Al-Madani.

Le parlement de Tobrouk, présidé par Aguila Saleh, partisan de Haftar, compte moins de 30 députés, tandis que le parlement basé dans la capitale Tripoli en compte plus de 70.

Les milices rebelles de Haftar ont lancé depuis avril 2019 une attaque contre la capitale libyenne Tripoli et d’autres régions du nord-ouest de la Libye, faisant plus de 1000 morts parmi la population civile, dont des femmes et des enfants.

Le gouvernement libyen a toutefois récemment remporté d’importantes victoires, chassant les milices de Haftar hors de Tripoli et de la ville stratégique de Tarhouna

Haftar bénéficie du soutien international de la Russie, de la France, de l’Égypte et des Émirats arabes unis.

Les EAU ont été accusés par l’ONU et plusieurs groupes de défense des droits de l’homme de violer l’embargo sur les armes imposé par l’ONU à la Libye en envoyant des armes et des mercenaires pour combattre aux côtés de la milice de Haftar en Libye.

Un rapport des Nations unies publié en octobre a révélé que des milliers de mercenaire soudanais combattaient aux côtés des forces de Haftar en Libye.

D’autres rapports de médias, dont un récent article du Guardian, ont également accusé les EAU de recruter des centaines de mercenaires pour les envoyer combattre en Libye et au Yémen.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye et l’Italie signent un accord gazier de 8 milliards de dollars

Les compagnies pétrolières libyenne NOC et italienne Eni, ont signé ce samedi, un accord gazier de 8 milliards de dollars, ce qui représente le...

Libye: le calme règne à Tripoli après des affrontements armés

Le calme est revenu jeudi matin dans le sud de la capitale libyenne, Tripoli, après des affrontements armés, mercredi, entre deux forces de sécurité...

Libye: L’Onu espère un accord rapide sur une base constitutionnelle pour tenir les élections

Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) Abdoulaye Bathily, a souligné...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici