21.2 C
New York
vendredi, juin 14, 2024

Buy now

spot_img

Les Libyens dénoncent le massacre de Tripoli et le GNA envisage de rompre ses relations avec les Émirats arabes unis

Courrier arabe

Alors que les Libyens sont descendus dans les rues pour dénoncer les raids meurtriers menés hier, contre l’académie militaire de Tripoli, plusieurs responsables au Gouvernement d’union nationale libyen (GNA), ont appelé leur gouvernement à rompre ses relations avec les Émirats arabes unis (EAU).

Dès qu’ils apprirent la triste nouvelle, des centaines de Libyens sont descendus dans les rues, à Tripoli, Misurata, al-Zaoui et plusieurs autres villes, dénonçant le massacre dont des dizaines de jeunes étudiants avaient été victimes.

Les responsables appellent à couper les relations avec les EAU

Affirmant que les drones émiratis, appuyant le général à la retraite «Khalifa Haftar», étaient responsables du massacre, plusieurs responsables au GNA ont appelé leur gouvernement à rompre ses relations avec les EAU.

La chaîne locale « Libya al-Ahrar » a rapporté que le membre du Conseil présidentiel, «Amari Zayed», a appelé son gouvernement à une réunion d’urgence pour couper les relations avec les EAU.

«Nous n’avons plus de place pour les positions imprécises, ceux qui nous ont laissé, sont contre nous, et nous estimerons que les EAU sont un pays qui mène une guerre contre la Libye».

Et au sujet du futur du conflit, il ajouta: «Les massacres de l’académie militaire sont une preuve, témoignant l’impossibilité d’aboutir à une résolution politique, avec le criminel de guerre Haftar, et prouvant que le pays ne retrouvera sa stabilité qu’après son élimination».

Bachagha promet de répondre aux attaques

De sa part, le ministre de l’Intérieur du GNA, «Fathi Bachagha», a dénoncé les massacres, et a promis que la réponse aux attaques sera pénible sur les champs de bataille, en appelant à couper toutes relations officielles avec les EAU.

Le ministre de la Justice promet de poursuivre les responsables et leurs complices

Aussi, le centre informationnel de « Burkan al-Ghadab » a rapporté un communiqué du  ministère de la Justice du GNA, à tarvers lequel il avait dénoncé les massacres, et signalé que «les victimes étaient encore des étudiants et étaient considérés comme des civils».

Il estima que leur attaque était une violation, et était prise comme crime de guerre et crime contre l’humanité, et affirma que les responsables et leurs complices seront poursuivis par la justice, et jugés pour leurs crimes, en appelant la communauté internationale à prendre ses responsabilités et à s’engager à protéger les civils.

Rappelons que des officiers des forces du GNA avaient affirmé que les attaques avaient été lancées par des drones émiratis, sans que ces derniers ne commentent les accusations.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye et l’Italie signent un accord gazier de 8 milliards de dollars

Les compagnies pétrolières libyenne NOC et italienne Eni, ont signé ce samedi, un accord gazier de 8 milliards de dollars, ce qui représente le...

Libye: le calme règne à Tripoli après des affrontements armés

Le calme est revenu jeudi matin dans le sud de la capitale libyenne, Tripoli, après des affrontements armés, mercredi, entre deux forces de sécurité...

Libye: L’Onu espère un accord rapide sur une base constitutionnelle pour tenir les élections

Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) Abdoulaye Bathily, a souligné...

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici