Le massacre de la place Rabia-El-Adaouïa survenu en Égypte après le coup d’État militaire le 3 juillet 2013 a bénéficié d’une large couverture médiatique. Toutefois, il existe bien des massacres qui ont suivi celui de Rabia, certes avec moins de victimes, mais qui n’ont pas été bien médiatisés. 

Le 2 juillet 2013 : le massacre du quartier « Bin el-Sarayat »

Des Baltaguia (des mercenaires du pouvoir) ont attaqué les manifestants pacifiques dans le quartier  » Bin el-Sarayat  » situé près de la place al-Nahda sous les ordres des forces sécuritaires, ce qui a entraîné la mort de 23 personnes.

Le 5 juillet 2013 : le massacre de  » Sidi Gabir « 

Pas moins de 14 personnes ont été tuées dans le gouvernorat d’Alexandrie par l’armée et les forces de police suite à une attaque contre des manifestations ayant rejeté le coup d’Etat contre le président défunt Mohammed Morsi.

Le 5 juillet 2013 : le massacre de la Garde républicaine (1)

Deux jours après le coup d’État, des partisans resfusant le coup d’Etat ont tenté de manifester devant le siège de la Garde républicaine. Toutefois, les forces chargées d’assurer la sécurité du siège ont tiré sur les manifestants, ce qui a fait 4 victimes.

Le 5 juillet 2013 : le massacre d’Al-Manial

Les Baltaguia et les forces de sécurité ont attaqué une manifestation des partisans de Morsi dans le quartier d’Al-Manial situé au gouvernorat de Gizeh, ce qui a entraîné la mort de 6 personnes.

Le 8 juillet 2013 : le massacre de la Garde républicaine ( 2 )

Les autorités chargées d’assurer la sécurité du siège de la Garde républicaine ont attaqué la place du sit-in juste après la prière du matin et ont tué 61 personnes.

Le 15 juillet 2013 : le massacre de la place Ramsès ( 1 )

Au moins dix personnes ont été tuées en plus des centaines d’autres blessés ou arrêtées lors d’une manifestation réclamant le retour de Morsi et la fin du coup d’Etat militaire dans la place de Ramsès au Caire.

Le 20 juillet 2013 : le massacre d’Al-Mansourah

Des Baltaguia ont attaqué une manifestation de soutien à Morsi par des tirs de feu et des cocktails Molotov, entraînant la mort de 11 personnes dont dix femmes parmi lesquelles figurent la jeune fille Hala Abou Chîichâa âgée de 17 ans.

Le 22 juillet 2013 : la place de la mosquée Al-Istiqama

Des affrontements entre des manifestants et des Baltaguia appuyés par les forces sécuritaires aux abords de la mosquée Al-Istiqama à Gizeh ont fait 9 victimes.

Le 26 juillet 2013 : le massacre d’Al-Qaid Ibrahim

Les forces policières et les Baltaguia ont attaqué une manifestation près de la mosquée Al-Qaid Ibrahim en Alexandrie, ce qui a causé la mort de 12 personnes en plus de 200 autres blessées.

Selon « El Shehab For Human Rights », des manifestants ont été bloqués à l’intérieur de la mosquée jusqu’au lendemain tandis que 80 personnes ont été arrêtées.

Le 27 juillet 2013 : le massacre de « Al-Minassa »

Suite à l’appel lancé par le ministre de la Défense Abdel Fattah al-Sissi à cette époque à le soutenir pour  » lutter contre le terrorisme « , les forces policières ont tué 80 personnes près du mémorial à l’est du Caire.

Le 14 août 2013 : la dispersion du sit-in de la place Al-Nahda

Au cours du même jour du massacre de Rabia, les forces de l’armée et de la police ont également délogé de manière sanglante le sit-in de la place Al-Nahda, en faisant 87 victimes dont 40 cadavres calcinés.

Le 14 août 2013 : le massacre de la place Mostafa Mahmoud

Suite à la dispersion du sit-in d’Al-Nahda, des manifestants ont tenté de refaire le sit-in. Par conséquence, des dizaines de personnes ont été tuées dans la place située en face de la mosquée Mostafa Mahmoud à Gizeh.

Le 16 août 2013 : le massacre de la place de Ramsès ( 2 )

Suite à la dispersion meurtrière des sit-in de Rabia et Al-Nahda, des dizaines de milliers de manifestants se sont dirigés au centre du Caire pour dénoncer le massacre. Cependant, les forces sécuritaires ont tiré sur eux, ce qui a fait près de 210 victimes.

Le 16 août 2013 : le massacre de  » Samouha « 

Pas moins de 24 personnes ont été tuées dans la région de Samouha en Alexandrie le même jour du massacre de Ramsès.

Le 18 août 2013 : le massacre du véhicule de transport des détenus d’Abou Zaabal

37 détenus morts étouffés ou incendiés à l’intérieur d’un véhicule qui les transportait à la prison Abou Zaabal suite à une grenade à Gaz jeté par un policier qui les a empêché de fuir.

Le 25 octobre 2013 : le massacre d’Al-Matariyah

60 personnes ont été tuées lors de la commémoration du troisième anniversaire de la révolution du 25 janvier à Al-Matariyah au Caire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here