mardi, novembre 29, 2022

Les quatre niveaux du soutien égyptien à Khalifa Haftar, selon des sources égyptiennes

Courrier arabe

Alors que les Libyens avaient affirmé que des Égyptiens combattaient aux côtés du rebelle Khalifa Haftar, des sources égyptiennes, ont déclaré au journal «Al-Arabi Al-Jadid», que la participation égyptienne pour soutenir le rebelle Haftar, «n’est pas encore arrivée au point d’envoyer des officiers ou des combattants en Libye».

Les sources affirment que l’Égypte renonce à une telle action pour diverses raisons; politiques, militaires, et aussi pour des mesures de sécurité, notant que les nouveaux amendements constitutionnelles qui compliquent les procédures pour envoyer des troupes à l’étranger, «n’ont rien à voir avec la décision d’Al-Sissi».

Le plan d’Al-Sissi

En donnant à Haftar l’image du chef de l’armée officielle et disciplinée, Al-Sissi tente à imposer «une guerre par procuration» en Libye, ignorant de ce fait toutes les précédentes conventions où il admettait que le Gouvernement d’union nationale (GNA) était l’ultime autorité au pays.

S’étant fait un nouvel allié, Al-Sissi se doit alors à honorer ces engagements, les sources ont de ce fait tenu a expliqué que le soutien égyptien au rebelle se situe sur quatre grands niveaux :

Le premier niveau, les fournitures

L’Égypte assure au milices du rebelle une permanente livraison d’équipements militaires, d’artilleries, et de munitions. Bien que les sources affirment que «la majorité des armes fournies jusque-là, sont des armes usées et qui ont déjà servi lors de la guerre de Sinaï», ils ajoutent que Haftar lors de sa dernière visite au Caire, aurait demandé à Al-Sissi, de lui procurer des armes plus modernes.

Le second niveau, les formations

Les sources avaient souligné que «des unités entières des milices de Haftar, suivaient régulièrement des entraînements dans des camps militaires égyptiens, près de la base militaire de  Mohamed Najib  dans la zone d’Al-Alameine», ajoutant que les combattants recrutés récemment et qui n’ont pas encore été formés, «seront envoyés en Égypte pour y être entraînés par des spécialistes égyptiens».

Le troisième niveau, la communication

Consiste selon les sources égyptiennes au « navire brouilleur égyptien », qui se trouve près du port de Tripoli, et dont la mission est de nuire à la connexion entre les forces du GNA, et d’affaiblir leurs capacités à intercepter les mouvements des milices de Haftar, ajoutant que l’Égypte avait aussi fourni à Haftar des dispositifs de défense aériens, des atouts, qui lui permettent d’avoir un avantage dans les combats aériens.

Le quatrième niveau, la maintenance

Consiste à « fournir, en permanence le carburant nécessaire au fonctionnement des engins, et à assurer la maintenance des avions et des véhicules militaires », expliquent les sources.

Elle soulignent au final, qu’Al-Sissi, avait annoncé la récente visite de Haftar pour lui affirmer, en public, son soutien, ainsi que celui du prince héritier émirati Mohamed Ben Zayed, ett de lui faire preuve de la confiance qu’il place «en un homme fort» pour réorganiser une nouvelle carte politique en Libye.

Notant que le rebelle est épaulé aussi par les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite, la France, et la Russie, sous prétexte de lutter contre le terrorisme, une cause mensongère qui cache tous les enjeux économiques et stratégiques dont les alliés sont près à déchirer la Libye pour se les partager.

Dernières infos

Inondations au Yémen : des aides alimentaires qataries au profit de 815 familles

Qatar Charity a annoncé dimanche avoir distribué une aide...

Algérie-Tunisie: Lamamra reçu à Tunis par Saïed

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a...

Coupe du monde Qatar 2022 : Une initiative qatarie permet aux réfugiés de suivre le Mondial

L’association caritative qatarie «Qatar Charity» a lancé une initiative...

France : 1500 foyers privés de chauffage et d’eau chaude

Quelque 1500 foyers français, particulièrement en Île-de-France, sont privés...

À ne pas rater

Le président israélien en visite à Bahreïn et aux Émirats arabes unis en décembre prochain

Le président israélien Isaac Herzog se rendra au royaume...

Netanyahu : « Mohammed bin Zayed m’a invité à visiter Abu Dhabi »

L'ancien Premier ministre israélien, vainqueur des dernières élections législatives...

Le président des Émirats arabes unis en visite en Russie mardi

Le président des Émirats arabes unis (EAU), Cheikh Mohamed...

L’indice PMI des Émirats arabes unis chute pour la première fois en 3 mois

L'agence de notation financière Standard & Poor's Global (S&P)...

Algérie-Tunisie: Lamamra reçu à Tunis par Saïed

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a effectué, ce samedi, une visite de travail en Tunisie en sa qualité d'envoyé spécial du...

Libye : Bathily et le Qatar appellent à des élections urgentes pour mettre fin à la crise du pays

Le Représentant spécial pour la Libye et Chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL), Abdoulaye Bathily, a indiqué s’être arrangé...

Plus de 50 mille migrants morts ou disparus dans le monde depuis 2014 (OIM)

Plus de 50 000 décès ont été enregistrés sur les différentes routes migratoires du monde depuis 2014, a indiqué, mercredi, l’Organisation internationale pour les...

Le MAE grec rencontre Haftar à Benghazi, après avoir annulé une visite à Tripoli

Le chef de la diplomatie grecque, Nikos Dendias, a rencontré jeudi, le chef des forces armées dans l'Est de la Libye, Khalifa Haftar, dans...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here