19.8 C
New York
lundi, juin 17, 2024

Buy now

spot_img

Libye: Al Sarraj réclame une force militaire internationale

Le président du Conseil présidentiel du gouvernement libyen d’entente nationale, Fayez al-Sarraj, a appelé, dimanche, les troupes internationales à protéger les civils dans les zones contrôlées par le gouvernement si le chef de guerre libyen Khalifa Haftar poursuit son offensive militaire.

Dans une interview accordée à l’hebdomadaire allemand Welt am Sonntag, avant la Conférence de Berlin sur la paix en Libye, al-Sarraj a exhorté la communauté internationale à assumer davantage de responsabilités pour mettre fin à la violence.

« Si Khalifa Haftar n’arrêtait pas son offensive, la communauté internationale devrait prendre une position plus active, en envoyant aussi des troupes internationales pour protéger la population civile libyenne », a-t-il déclaré.

Al-Sarraj a souligné « qu’une telle force de protection internationale devrait être déployée sous l’égide des Nations Unies ».

« Ensuite, les experts doivent discuter des parties qui devraient faire partie de cette force, comme l’UE ou l’Union africaine ou la Ligue des Etats arabes », a-t-il ajouté.

Le gouvernement libyen de Tripoli, reconnu par la communauté internationale, subit depuis le mois d’avril de l’année dernière une offensive menée par les milices du seigneur de guerre Khalifa Haftar. Les combats des neuf derniers mois ont tué plus de 1 000 personnes.

Le 12 janvier, les parties belligérantes du conflit libyen ont annoncé un cessez-le-feu en réponse à un appel conjoint des dirigeants turc et russe.

Mais les pourparlers pour un accord de cessez-le-feu permanent se sont terminés, lundi, sans accord après que Haftar ait quitté Moscou sans signer l’accord.

Au lendemain des pourparlers de Moscou, l’Allemagne a invité les puissances mondiales et les acteurs régionaux à une conférence de paix à Berlin, dans le but de négocier un accord de cessez-le-feu durable et d’ouvrir la voie à une solution politique en Libye.

La conférence se tiendra au milieu d’un cessez-le-feu fragile entre le gouvernement libyen internationalement reconnu et les forces fidèles à Haftar.

Des dirigeants, dont le président turc Recep Tayyip Erdogan, le président russe Vladimir Poutine, le président français Emmanuel Macron, le Premier ministre britannique Boris Johnson et le Premier ministre italien Giuseppe Conte, se réunissent dimanche à Berlin pour la conférence, qui sera co-organisée par la chancelière allemande Angela Merkel et le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres.

Le gouvernement allemand a annoncé que le Premier ministre libyen, reconnu internationalement, Fayez al-Sarraj, et le général putschiste Haftar, basé à l’est, avaient également accepté des invitations à la conférence.

Des hauts responsables égyptiens et émiratis, principaux soutiens du seigneur de guerre libyen Haftar, devraient également participer à la conférence, de même que le président algérien, Abdelmadjid Tebboune et le président de la République du Congo Denis Sassou Nguesso, qui préside le Comité de haut niveau de l’Union africaine sur la Libye.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye et l’Italie signent un accord gazier de 8 milliards de dollars

Les compagnies pétrolières libyenne NOC et italienne Eni, ont signé ce samedi, un accord gazier de 8 milliards de dollars, ce qui représente le...

Libye: le calme règne à Tripoli après des affrontements armés

Le calme est revenu jeudi matin dans le sud de la capitale libyenne, Tripoli, après des affrontements armés, mercredi, entre deux forces de sécurité...

Libye: L’Onu espère un accord rapide sur une base constitutionnelle pour tenir les élections

Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) Abdoulaye Bathily, a souligné...

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici