23.2 C
New York
mercredi, juin 19, 2024

Buy now

spot_img

Les Émiratis ont poussé Haftar à refuser de signer l’accord du cessez-le-feu, affirme un membre du Haut conseil d’État libyen

Courrier arabe

Le membre du Haut conseil libyen, «Belkacem Dobroz», a affirmé que l’ambassadeur des Émirats arabes unis et son comité étaient présents, à Moscou, à la résidence du général à la retraite «Khalifa Haftar», pendant les négociations de la signature de l’accord du cessez-le-feu, affirmant qu’ils avaient poussé Haftar à refuser de signer.

Dorboz indiqua, mardi soir, lors de propos déclarés à «al-Jazeera»: «Nous n’avons plus le moindre doute, au sujet du fait que Haftar est un pion, dans les mains des forces régionales et internationales. Il n’est qu’une marionnette, manipulée depuis le Caire et Abu-Dhabi».

Il signala que le Gouvernement d’union nationale (GNA) avait dit son mot, lors des négociations, et avait signé sans aucune condition, après avoir pris en compte les dangers, que risque le pays. «Le GNA a mis en avant ses responsabilités envers le peuple libyen, en toute sévérité», avait-il ajouté.

Les parties étrangères compliquent la situation en Libye

«Dobroz» a ajouté qu’«au profit de ses intérêts, Haftar risquait d’entraîner le dossier libyen dans les toiles des complots étrangers, après que ces derniers lui ont donné raison».

Il affirma: «Les parties libyennes et internationales, à Moscou, avaient une chance historique, pour instaurer la paix et mettre fin aux massacres de la guerre, à l’exode, à la destruction et aux meurtres en Libye», en expliquant, après avoir perdu une telle chance, la possibilité que les parties libyennes entrent dans de futurs dialogues étaient minime. «Même s’il s’agissait d’acte comme celui d’Astana, au sujet de la crise syrienne», avait-il conclut.

Un cessez-le-feu en instance

Lundi dernier, «Khalifa Haftar» et ces représentants avaient refusé de signer l’accord du cessez-le-feu, lors des négociations organisées à Moscou.

Hier mardi, le ministère russe des Affaires étrangères avait annoncé que Haftar avaient quitté Moscou sans avoir signé l’accord, demandant un délai pour y réfléchir.

Et c’est entre temps que des sources militaires, alliées au GNA, avaient noté que les milices de Haftar se rassemblaient au sud de Tripoli, se préparant à reprendre leurs attaques. Des mouvements qui indiquent que le cessez-le-feu, en Libye, n’était qu’une illusion éphémère et que la cadence des combats reprendra bientôt.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye et l’Italie signent un accord gazier de 8 milliards de dollars

Les compagnies pétrolières libyenne NOC et italienne Eni, ont signé ce samedi, un accord gazier de 8 milliards de dollars, ce qui représente le...

Libye: le calme règne à Tripoli après des affrontements armés

Le calme est revenu jeudi matin dans le sud de la capitale libyenne, Tripoli, après des affrontements armés, mercredi, entre deux forces de sécurité...

Libye: L’Onu espère un accord rapide sur une base constitutionnelle pour tenir les élections

Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) Abdoulaye Bathily, a souligné...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici