19.8 C
New York
mercredi, mai 22, 2024

Buy now

spot_img

Libye: le blocage des installations pétrolières aboutit à une baisse drastique de la production

La Compagnie pétrolière nationale (NOC) en Libye a mis en garde, mardi, quant à une baisse drastique, de moitié, de la production du pétrole, en 2022, si le blocage des installations pétrolières se poursuit, appelant à aménager les conditions d’une reprise immédiate de la production.

C’est ce qui ressort d’un communiqué mis en ligne par la Compagnie, mardi, et dont Anadolu a eu copie.

« Les opérations de production et d’exportation du pétrole libyen, suspendues en janvier dernier, de la part de ce qui est appelé les gardes des installations pétrolières dans les zones médiane et orientale, sont en voie de réduction drastique, au cours des trois prochains semestres à cause des blocages illégaux », lit-on dans le communiqué.

Des milices loyales au général putschiste Khalifa Haftar bloquent ces installations pétrolières, alléguant que le gouvernement libyen, internationalement reconnu, utilise les fonds générés par la vente de pétrole, pour payer les salaires de combattants étrangers, ce que réfute catégoriquement le gouvernement.

Le président de la NOC, Mustapha San’allah, a précisé, selon le texte du communiqué, que la moyenne de production de la Compagnie, depuis le début de la présente année s’élève à 1,22 millions de barils par jour.

Et San’allah de poursuivre : Nous espérions élever la moyenne de la production à 2,1 millions de barils par jour à l’horizon de 2024. Cependant, nous prévoyons à ce que la production baisse à 650 mille barils/jour en 2022, compte tenu de la non-reprise immédiate des opérations de production ».

Il a qualifié ces blocages de « crimes historique commis à l’endroit du peuple libyen ».

Le haut responsable a relevé que les dommages causés à certaines installations pétrolières sont « irréversibles et ne peuvent être réparées…ils pourront aboutir à la détérioration entière de champs pétroliers ».

La Compagnie pétrolière a tenu à préciser qu’elle fait face à des restrictions budgétaires, notamment, s’agissant des travaux de maintenance et d’entretien.

Elle a ajouté que le gouvernement de l’Entente nationale (internationalement reconnu) a adopté uniquement le quart du budget réclamé par la Compagnie, au titre de l’année 2020, à cause de la non-disponibilité des fonds nécessaires, « résultat du blocage inique initié par ce qui est appelé les gardes des installations pétrolières ».

La Compagnie a évalué les pertes du secteur pétrolier à 6,5 milliards de dollars, depuis le début de l’année 2020, et a évoqué les « coûts onéreux des travaux de maintenance des puits et du réseau de pipelines à cause des blocages illégaux ».

« Il est honteux que certains Libyens coopèrent à de tels actes de sabotage qui ne servent que les intérêts des pays étrangers, et il est devenu clair pour tout le monde que l’intérêt des Libyens réside uniquement dans la reprise immédiate de la production », conclut le communiqué.

Depuis plusieurs années, ce pays, riche en pétrole, souffre d’un conflit armé, alimenté par plusieurs pays arabes et occidentaux. Les milices de Haftar disputent au gouvernement légal le pouvoir et la légitimité, ce qui a fait de nombreux blessés et morts dans les rangs des civils parallèlement à d’importants dégâts matériels.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye et l’Italie signent un accord gazier de 8 milliards de dollars

Les compagnies pétrolières libyenne NOC et italienne Eni, ont signé ce samedi, un accord gazier de 8 milliards de dollars, ce qui représente le...

Libye: le calme règne à Tripoli après des affrontements armés

Le calme est revenu jeudi matin dans le sud de la capitale libyenne, Tripoli, après des affrontements armés, mercredi, entre deux forces de sécurité...

Libye: L’Onu espère un accord rapide sur une base constitutionnelle pour tenir les élections

Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) Abdoulaye Bathily, a souligné...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici