dimanche, octobre 25, 2020

 Libye: Le GNA s’impose au sud et ses forces quittent Syrte pour protéger 120 mille civils

Courrier arabe

Le Gouvernement d’union nationale (GNA) a annoncé, aujourd’hui mardi, que ces forces avaient pris le contrôle de nouvelles positions, quelques temps après que les Forces de protection de la ville de «Syrte» avaient attaqué des troupes multinationales, avant de se retirer pour protéger les civils.

Le porte-parole des forces du GNA, «Mohamed Qononou», a déclaré, selon le centre informationnel de l’opération militaire «Burkan al-Ghadab» (Volcan de la colère) affiliée au GNA: «Nos forces, dans la zone militaire de Tripoli, se sont imposées sur les positions des milices du criminel de guerre Haftar, y compris un hôpital de terrain».

Il indiqua qu’une Brigade des forces du GNA avait attaqué les milices de Haftar, soutenues par des mercenaires, dans l’axe «al-Khalatat», et affirma que des renforts arrivés vers «Syrte» avaient neutralisé des milices ennemies, qui tentaient d’avancer vers la région «Bouirat al-Hassoun».

Les Forces pro-GNA se retirent de «Syrte» pour protéger 120 mille civils

Entre temps, «Taha Hadid», le porte-parole des Forces de la protection de la ville de Syrte, a déclaré que les Forces de la protection avaient quitté la ville, pour éviter de mettre les civils en danger, et affirmant que le retrait s’était déroulé sans qu’il y ait des pertes.

«Taha Hadid» a précisé que «des cellules dormantes pro-Haftar, à l’intérieur de Syrte, avaient hier attaqué les forces gouvernementales, et ces dernières avaient du se retirer au lieu de combattre dans les rues de la ville avec des armes lourdes et exposer 120 mille citoyens au danger».

«Nos forces auraient pu tenir pour deux semaines, selon les dispositifs actuels et sans aucun soutien, sauf que les conséquences auraient été chère payées par les citoyens», avait-il ajouté.

Sur ce, il importe de noter que les milices de Haftar avaient prétendu hier lundi, avoir pris le contrôle de Syrte, deux jours après le massacre des attaques qu’elles avaient mené contre l’académie militaire de Tripoli, tuant 30 de ses étudiants et blessant 33 autres.

Et au moment où des médias avaient rapporté que les milices de Haftar avaient pris le contrôle de plusieurs régions à Syrte, citant la basa aérienne «al-Kardabia» et certaines positions militaires au sud de la ville, «Liv Dingov», le responsable du Comité russe de communication, chargé de la résolution du dossier libyen, avait affirmé que les forces du GNA tenaient le contrôle total de Syrte, et avait noté qu’elles avaient capturé des dizaines de prisonniers, repris plus de 20 positions militaires et tué environ 50 des milices combattant pour Haftar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

L’épidémie hors de contrôle aux États-Unis, où une «troisième vague» touche un grand nombre...

Vendredi 25 octobre, les États-Unis ont comptabilisé un peu plus de 83.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, surpassant largement le précédent record...

L’Azerbaïdjan a détruit six S-300 arméniens dans le Haut-Karabakh, selon son Président

Les forces armées azerbaïdjanaises ont détruit six systèmes de missiles antiaériens S-300 arméniens au cours des combats qui se poursuivent dans le Haut-Karabakh, a annoncé le...

Le gouvernement israélien entérine l’accord de normalisation avec le Bahreïn

Le gouvernement israélien a entériné, dimanche, l’accord de normalisation avec le Bahreïn. Il doit par la suite le soumettre à la Knesset pour sa ratification finale, selon le...

Barrage de la Renaissance : L’UE appelle l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan à trouver...

L’Union européenne a invité, samedi, l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan à travailler rigoureusement pour trouver un accord sur le grand Barrage de la Renaissance. C’est...

Tensions autour du barrage de la Renaissance entre l’Égypte et l’Éthiopie après des déclarations...

Les tensions entre l'Éthiopie et l'Égypte sont vives depuis plusieurs mois autour du barrage de la Renaissance (Gerd). Un conflit dont le président américain,...