19.8 C
New York
lundi, juin 17, 2024

Buy now

spot_img

Libye : Les blindés américo-égyptiens dans l’arsenal de Haftar alarment le GNA

Courrier arabe

Des responsables politiciens et militaires, au Gouvernement d’union nationale libyen (GNA), ont dénoncé le soutien militaire égyptien accordé aux milices du général à la retraite «Khalifa Haftar», après que l’unité informationnel de ce dernier a publié des photos démontrant des blindés américo-égyptiens au sein de leur arsenal utilisé lors de l’offensive actuelle contre Tripoli.

Il y a deux jours, l’unité informationnelle de guerre, sous les ordres de «Khalifa Haftar», avait publié une vidéo démontrant ce qu’elle nomma «les forces d’opération du général 106 Mojahfal», se préparant à attaquer Tripoli, et équipées de blindés de type «Terrier LT-79», l’un des récents projets réalisés suite à une convention entre l’Égypte et les États-Unis.

Est-ce l’occasion d’appliquer l’accord d’Ankara ?

Face à une telle situation, le membre du Haut conseil d’État,  «Abderrahmane al-Chater» a signalé: «L’arrivée de nouveaux blindés de fabrication américo-égyptienne représente une grave escalade de la crise libyenne».

Il nota «qu’il ne plaignait pas les pays qui envoyaient de telles armes destructives, pour protéger leurs intérêts dans la région», mais indiqua qu’il en voulait «aux grandes nations comme la France, la Chine et les États-Unis, qui fabriquent les armes et permettent leur infiltration en Libye».

Ainsi, le responsable libyen signala, lors de déclarations aux médias que «l’actuelle évolution impose immédiatement l’application de l’accord de défense conjoint, signé dernièrement avec Ankara».

Les nouvelles armes ne font pas peur au GNA

De sa part, «Belgacem Dobroz», un membre du Haut conseil d’État libyen, a signalé que l’Égypte était le principal parrain régional de Haftar, qualifiant ce nouveau soutien «d’attendu», après les anciennes fournitures d’armes et les subventions illimitées, appuyant l’offensive contre Tripoli, depuis son lancement le 4 avril dernier.

Toutefois, il déclara: «Ces blindés ne valent pas mieux que les précédentes, fournis par les Émirats arabes unis», et affirma que les forces du GNA sauront les neutraliser.

De suite, il appela le GNA à déposer une plainte au niveau des Nations unies et du Conseil de sécurité nationale, contre les pays qui soutiennent Haftar militairement, se basant sur les violations archivées par plusieurs parties au pays.

Les militaires redoutent une crise humanitaire

Dans ce contexte, «Mostapha al-Maji» le porte-parole militaire de l’opération «Borkan al-Ghadab» (volcan de la colère), signala que le soutien militaire continuel de Haftar accentuait la souffrance des civils, et contribuait à l’aggravation de la situation humanitaire au pays, en étant à l’origine de l’augmentation du nombre des victimes innocentes.

À son tour, il appela le gouvernement de son pays d’appliquer l’accord d’Ankara, afin de neutraliser les milices de Haftar, d’éliminer le terrorisme et sécuriser les frontières des immigrations clandestines.

Notons que la livraison des blindés américo-égyptiens au général libyen à la retraite, représente une nouvelle violation à la loi d’interdiction d’armement imposée à la Libye par le Conseil de sécurité nationale depuis 2011.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye et l’Italie signent un accord gazier de 8 milliards de dollars

Les compagnies pétrolières libyenne NOC et italienne Eni, ont signé ce samedi, un accord gazier de 8 milliards de dollars, ce qui représente le...

Libye: le calme règne à Tripoli après des affrontements armés

Le calme est revenu jeudi matin dans le sud de la capitale libyenne, Tripoli, après des affrontements armés, mercredi, entre deux forces de sécurité...

Libye: L’Onu espère un accord rapide sur une base constitutionnelle pour tenir les élections

Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) Abdoulaye Bathily, a souligné...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici