dimanche, décembre 5, 2021

Libye : les conflits militaires s’accentuent au sein du camp de Haftar

Courrier arabe

Des sources de l’est libyen ont signalé que les conflits entre Aguila Salah et les tribus qui le soutiennent d’un côté et Khalifa Haftar et ses milices de l’autre, se sont accentués après qu’une brigade militaire dirigée par le fils de Haftar a attaqué la brigade 102, fidèle à Aguila.

«La tension militaire s’est faite voir, après que les factions de la brigade Tarik bin Zyad, dirigées par Saddam, le fils de Haftar ont mené vendredi une attaque surprise contre la brigade 102, fidèle à Aguila Salah», avaient-elles raconté au journal al-Araby al-Jadeed.

Une attaque surprise qui risque de basculer les comptes 

Les sources signalèrent que les plates-formes des réseaux sociaux avaient divulgué des informations sur cette prise d’assaut suite à laquelle le chef «Hussein al-Abidi» fut capturé et toutes les armes de la brigade 102 furent confisquées», signalant que Haftar n’avait pas d’autre choix, et était obligé d’attaquer la brigade, considérée comme l’un des bras forts de la tribu d’al-Abidat, présidée actuellement par Aguila.

D’après elles, «ce mouvement militaire s’est présenté après que les jeunes de la tribu d’al-Abidat avaient diffusé un communiqué, lors duquel ils avaient rejeté l’auto proclamation où Haftar s’est annoncé chef du pays, s’attachant à la légitimité du Parlement de Tobrouk présidé par Aguila Salah et soutenant son initiative politique et  l’institution militaire».

Elles indiquent aussi que «Haftar a demandé à la brigade de la sécurité de Tobrouk et  à la brigade 165 de rendre leur armes», affirmant que cette dernière avait refusé, et avait demandé à ses membres qui combattent sur les axes de Tripoli, de retourner vers l’est.

Haftar et la dance du coq égorgé  

Concernant l’état actuel des lieux en Libye, les sources ont raconté que «les dispositifs de Haftar mènent ces derniers jours de larges campagnes d’arrestations, dans les zones qu’ils contrôlent», évoquant la capture de l’officier Mohammed Abdelmoula avec 2 de ses frères, vendredi, depuis sa maison dans la ville d’al-Beïda.

Le journal signale que la famille de l’officier avait publié une vidéo démontrant les dégâts que l’arrestation a engendrés, signalant que «des spécialistes indiquent que de telles actes témoignent de l’opposition locale qui s’intensifie contre Haftar».

Il précise aussi qu’au niveau diplomatique, «Salah refuse de répondre militairement à Haftar, mais qu’au même temps, il a ordonné à des groupes armés de se diriger pour prendre le contrôle d’importantes positions», citant la base de Tobrouk, le camp Lamlouda, et la base al-Abrak, proche de la ville al-Beïda.

Les observateurs signalent que «les efforts fournis par Aguila Salah pour assurer le soutien de son initiative s’oppose aux plans de Haftar», et affirme que ce dernier agit ainsi car il tente d’anticiper les mouvements d’Aguila et conserver sa place comme souverain de l’est.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos