Le colonel «Fawzi Bouhrara», l’ancien chef de la chambre d’opération militaire des milices du général libyen à la retraire Khalifa Haftar dans la ville de Gharyane, a déclaré que l’attaque menée par les milices lundi sur Gharyane, a été appuyée par des drones émiratis.

Selon des sources médiatiques, les autorités du Gouvernement d’union nationale (GNA) ont interpellé Bouhrara lundi, après que l’avancé des milices avait été bloquée à 100 km de la capitale.

Le colonel s’est confié dans une vidéo, qui avait été largement diffusée sur les réseaux sociaux, et en réponse à une question qui lui avait été posée pour savoir qui étaient avec les milices de Haftar, il déclara : «Les Émiratis».

Rappelons que lundi, «Mustafa al-Muji» le porte-parole du centre informationnel de l’opération «Borkane al-Ghadab» (volcan de la colère) lancée par le GNA, avait déclaré que «les forces du GNA avaient décimé les milices à Gharyane», signalant que les troupes de Haftar tentaient d’avancer vers Gharyane, soutenues par des drones émiratis.

Quatre mois après le lancement de l’offensive armée contre Tripoli, Haftar n’a fait que cumuler les échecs sans jamais réaliser un véritable progrès sur terrain, causant une crise humanitaire et un véritable chaos en Libye, qui peine à retrouver son calme et sa stabilité perdus en 2011, avec la chute de Kadhafi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here