mardi, octobre 20, 2020

Libye : Les Émiratis proposent un arrangement au sujet des violations de ses drones à Murzeg

Courrier arabe

Une source bien informée a dévoilé les détails de l’offre, présentée par Abu-Dhabi, comme arrangement au dossier concernant les massacres causés, le mois dernier, dans la ville libyenne de «Murzeg» par ses drones qui couvraient les milices du général à la retraite Khalifa Haftar.

La source du journal «al-Khaleej al-Jadeed» nota que les Émirats arabes unis (EAU) avaient contacté les Toubou qui avaient envoyé un comité de négociations à Abu-Dhabi, et qui était retourné en Libye il y’a quelques jours.

De son côté, le journal libanais «al-Akhbar», affirma que «le comité libyen a rencontré des responsables émiratis, ainsi que le porte-parole des milices de Haftar, le général «Ahmed al-Mismari»», signalant que «les parties n’étaient pas parvenues à établir un accord», et notant que le chef des Toubou, le sultan «Ahmed al-Awal» (Ahmed premier) qui avait refusé l’offre car elle contredisait les lois, avait annoncé, dans un communiqué qu’on les avait menacé de nouvelles attaques, si l’offre n’était pas acceptée.

Les détails de la proposition

La source a signalé que les Émiratis avaient recommandé aux Toubou:

  • D’annoncer leur loyauté au général à la retraite Khalifa Haftar,
  • De suspendre toutes les opérations militaires lancées contre ses milices,
  • D’envoyer un comité pour archiver l’accord,
  • De placer la ville de Murzeg sous la protection des brigades des milices de Haftar pendant les six mois à venir,
  • De dédommager les milices de Haftar pour les dégâts qu’elles ont subis.

En affirmant que les Toubou ont refusé l’offre, elle expliqua qu’ils cherchaient à déposer une affaire à la Cour pénale internationale, contre les EAU l’accusant d’être à l’origine des violations militaires et médiatiques, et de causer de graves dommages aux habitants de la ville.

À ce sujet, il convient de rappeler qu’en février dernier, les milices de Haftar ont envahi la ville de Murzeg alliée au Gouvernement d’union nationale (GNA) et annoncé la prise de son contrôle, avant que les habitants ne se révoltent et ne s’opposent à leur présence, lançant des combats violents pour retrouver leur liberté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arabie saoudite : Le boycott des produits turcs adopté par les compagnies et rejeté par...

Un groupe de compagnies saoudiennes actives dans les secteurs du commerce et de l’industrie a annoncé, dimanche, le boycott des produits turcs, joignant la...

Première visite officielle d’un comité israélien au Bahreïn dénoncée sur les réseaux sociaux

Encore une fois, des Bahreïniens et des Arabes ont dénoncé l’accord de normalisation que Manama avait conclu avec Tel-Aviv, félicitant les manifestations que des...

Le ministre de la Tolérance émirati accusé de viol, par une femme britannique

Une femme britannique a accusé le cheikh Nahyan bin Mubarak Al Nahyan de l’avoir agressée sexuellement alors qu’elle travaillait au lancement du festival littéraire Hay...

Le Congrès américain à Al-Sissi : la question des droits de l’homme est une...

Dans une lettre adressée à Abdelfattah Al-Sissi dont le Washington Post a eu une copie, 56 membres du Congrès américain ont souligné l'importance de la question...

L’Azerbaïdjan libère 13 villages de la province de Jabrail

L'Azerbaïdjan a libéré 13 villages de la province de Jabrail, de l'occupation arménienne. L'annonce a été faite par le Président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, lundi sur Twitter. Il a précisé...