dimanche, novembre 28, 2021

Libye: Les forces du GNA veulent en finir avec Haftar

Courrier arabe

Le Gouvernement d’union nationale libyen (GNA) a lancé, aujourd’hui une grande attaque dans le but de repousser les milices du général à la retraite Khalifa Haftar en dehors des frontières de Tripoli.

Le correspondant d’Al-Jazeera à Tripoli a déclaré, selon des sources militaires, que les troupes du GNA tenaient le contrôle des axes sud de Tripoli et qu’elles visaient à reconquérir l’aéroport, sous domination des milices du rebelle Haftar depuis plus d’un mois et qui représente leur première ligne d’attaque.

Il ajouta que les axes de la capitale étaient enflammés et que les affrontements se déroulaient au sud, à 170 km de Tripoli, soulignant que les combats violents se tenaient avec des armes lourdes et semi-lourdes, et que les hommes de Haftar utilisaient des roquettes Hawn.

Le correspondant d’Al-Jazeera ajouta que les forces du GNA cherchent à repousser les milices armées une bonne fois pour toute, affirmant que des renforts GNA arriveraient ce soir dans le but d’attaquer les milices de Haftar que se trouvent à « Kasr-Ben-Ghechir », un lieu clé du combat, dans une tactique qui leur permet d’encercler les milices pour facilement les dominer.

Dans un temps où l’ambassade américaine en Libye a fait part de son inquiétude au sujet des bombardements qui ciblent la ville, touchant les hôpitaux, les écoles, et les infrastructures vitales, elle a invité les parties du conflit à établir un cessez-le-feu et à établir un dialogue sous l’égide des Nations Unies.

L’offensive armée sur Tripoli, menée depuis le 4 avril par les troupes du du général à la retraite Khalifa Haftar, soutenu par les États-Unis, la France, la Russie, l’Égypte, l’Arabie saoudite, et aussi les Émirats arabes unis sous prétexte de lutter contre le terrorisme.

Des causes mensongères, qui camouflent les intérêts économiques et stratégiques envisageables par chacun de ces pays au profit de la sécurité et de la stabilité de la Libye, maudite par sa richesse et son pétrole.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos