lundi, octobre 26, 2020

Libye : Libération de 13 manifestants à Tripoli alors que Haftar se fait livrer un système de défense antiaérienne de type Pantsir

Courrier arabe

En Libye, les autorités à Tripoli ont libéré 13 des personnes interpellées lors des manifestations, au moment où les forces du GNA ont signalé que les milices de Haftar transportaient un système de défense antiaérienne depuis le sud du pays vers le nord.

Le chef du département des investigations au bureau du procureur général de Tripoli a signalé que «13 des personnes interpellées lors des manifestations à Tripoli avaient été libérées, alors que 8 autres suspectées de participer à des émeutes étaient toujours retenues».

Il indiqua, lors d’une déclaration livrée à la chaîne libyenne, Libya al-Ahrar, que «certains blessés furent consultés par un médecin légiste, qui identifia le type des blessures de chacun d’entre eux».

Et concernant l’affaire des policiers qui avaient tiré des coups de feu contre les manifestants, le responsable libyen affirma que «des mandats d’arrêt avaient été lancés contre plusieurs suspects, membres des forces de l’ordre », signalant «qu’une enquête était déjà en cours, avec l’un d’entre eux».

À ce sujet, le ministère de l’Intérieur du GNA signala le 28 août dernier avoir interpellé un des suspects, indiquant même avoir commencé les procédures juridiques pour les envoyer au procureur général.

Le ministère du GNA avait promis, lors d’un communiqué, «de poursuivre ceux qui avaient attaqué les civils et les manifestants pacifiques, tenant compte de sa responsabilité juridique, éthique et nationale».

Haftar se fait livrer un système de défense antiaérienne

Le porte-parole des forces du GNA, le colonel pilote Mohamed Qunonou a déclaré, hier, que «les forces du GNA avaient intercepté un convoi armé escorté par les milices du général à la retraite, Khalifa Haftar, transportant un système de défense anti-aérien, de type Pantsir, depuis Ajdabya vers el Briga », prévoyant qu’il soit destiné «vers Ras Lanouf ou vers Syrte».

Qunonou, indiqua, selon le centre informationnel de Burkan al-Ghadab (Volcan de la colère) : «Si les pays qui soutiennent Haftar et ses mercenaires continuent à lui offrir des systèmes de défense, nous estimeront qu’il sera légitime de détruire ces système, comme fut le cas à al-Wachka, à Tarhounah, al-Watiya et au sud de Tripoli».

Rappelons que les efforts internationaux se poursuivent pour tenter d’instaurer un cessez-le-feu permanent au pays, au moment où les observateurs espèrent que «les négociations au Maroc puissent aboutir à une solution concrète vers la paix».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

«L’Arabie saoudite pourrait bientôt annoncer la normalisation avec Israël», déclare le directeur du Mossad

Le directeur du Mossad israélien, Yossi Cohen, a déclaré «qu’un accord de normalisation avec l’Arabie saoudite sera prochainement annoncé», tout en signalant que «d’importantes...

L’épidémie hors de contrôle aux États-Unis, où une «troisième vague» touche un grand nombre...

Vendredi 25 octobre, les États-Unis ont comptabilisé un peu plus de 83.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, surpassant largement le précédent record...

L’Azerbaïdjan a détruit six S-300 arméniens dans le Haut-Karabakh, selon son Président

Les forces armées azerbaïdjanaises ont détruit six systèmes de missiles antiaériens S-300 arméniens au cours des combats qui se poursuivent dans le Haut-Karabakh, a annoncé le...

Le gouvernement israélien entérine l’accord de normalisation avec le Bahreïn

Le gouvernement israélien a entériné, dimanche, l’accord de normalisation avec le Bahreïn. Il doit par la suite le soumettre à la Knesset pour sa ratification finale, selon le...

Barrage de la Renaissance : L’UE appelle l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan à trouver...

L’Union européenne a invité, samedi, l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan à travailler rigoureusement pour trouver un accord sur le grand Barrage de la Renaissance. C’est...