samedi, juin 19, 2021

Libye : Manifestations populaires à Benghazi (Est) contre la dégradation des conditions de vie

Courrier arabe

En Libye, des centaines de citoyens se sont manifestés jeudi soir, à Benghazi, la plus grande ville de l’Est du pays, protestant contre la dégradation des conditions de vie dans la ville contrôlée par les autorités du général à la retraite, Khalifa Haftar.

Le correspondant de France Presse, qui se trouvait dans la ville a raconté que «des centaines de manifestants ont brûlé de pneus pour barrer les routes, protestants contre les coupures d’électricité qui dépassent les 8 heures par jour, contre la hausse du prix du carburant et des alimentations, et contre le manque d’argent liquide».

Aussi, à travers les réseaux sociaux, des vidéos ont été diffusées, démontrant des citoyens rassemblés dans l’avenue Jamal Abdennacer, et lisant un communiqué, à travers lequel ils ont proclamé «la fin de la corruption qui s’est propagée dans les institutions de l’Etat», sous-entendant «le pillage de l’argent réservé à la lutte contre le Covid-19 par plusieurs responsables».

Ils ont également porté les hommes au gouvernement de l’Est pour responsables de la dégradation de leurs situations de vie, appelant à «des mesures concrètes au plus vite».

Réactions immédiates

Dès lors, Aguila Saleh, le président de la Chambre des représentants du parlement de Tobrouk, a appelé le gouvernement à organiser une réunion d’urgence, pour discuter de la situation.

Les observateurs signalent que «les manifestations se sont déclenchées après que la compagnie publique de l’énergie électrique avait annoncé un déficit énergétique de plus de 500 mégawatts, prévus initialement sur 2000, à cause des pénuries de gaz et de combustibles légers».

Pour eux, «un tel déficit était inévitable, vu que les milices de Haftar avaient fermé la production pétroliers depuis janvier dernier, causant une crise de carburant dans tout le pays, et des pertes financières dépassant les 9 milliards de dollars, selon les données communiqués par la NOC».

Rappelons que les manifestations de l’Est libyen avaient été précédées par des manifestations dans l’Ouest, où les habitants, notamment à Tripoli, avaient proclamé la lutte contre la corruption et l’amélioration de leurs conditions de vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos