mardi, mars 9, 2021

Libye: offensive contre les forces multinationales de Haftar à Tripoli

L’opération Volcan de la Colère, lancée par le gouvernement libyen, a annoncé que son artillerie lourde avait visé les positions des forces « multinationales » soutenant Khalifa Haftar, au sud de Tripoli.

C’est ce qui ressort d’un communiqué publié mardi par le centre des médias de l’opération Volcan de la Colère, via sa page sur Facebook.

Les forces gouvernementales ont déclaré que leur artillerie lourde « avait visé les positions de la milice multinationale de Haftar dans l’axe d’Al-Khalatat (au sud de Tripoli) ».

Le communiqué n’a pas mentionné l’ampleur des pertes causées par l’attaque parmi les forces de Haftar, qui n’ont pas pu être jointes pour un commentaire immédiat.

Dans le même contexte, le correspondant de l’Agence Anadolu a rapporté que des bruits d’artillerie étaient entendus de temps à autre, après un calme prudent de deux jours, sur fond de déplacements continus des civils de la région.

Cette offensive intervient au lendemain de l’annonce par le ministère de l’Intérieur du gouvernement libyen d’entente nationale, de l’état d’alerte maximale dans la capitale, après la tentative d’assaut, déjouée, des forces « multinationales » soutenant Khalifa Haftar.

Le gouvernement d’entente, internationalement reconnu, a annoncé dimanche, avoir mis en échec, vendredi dernier, une tentative des « forces multinationales » d’entrer à Tripoli.

Le mois dernier, le ministre de l’Intérieur, Fathi Bachagha, a déclaré que les Émirats arabes unis avaient garanti à Haftar le renfort de mercenaires d’une entreprise privée russe de sécurité, ainsi que des membres de la milice soudanaise « Janjaweed » (Forces d’intervention rapide).

Les forces de Haftar mènent une attaque meurtrière, depuis le 4 avril, pour prendre le contrôle de Tripoli, qui a avorté les efforts des Nations unies pour organiser une conférence de dialogue entre les Libyens.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos