vendredi, août 14, 2020

Libye: plus de mille mercenaires russes arrivés à Bani Walid

L’armée libyenne a annoncé, lundi matin, avoir repéré l’atterrissage d’un avion-cargo militaire à l’aéroport Bani Walid (ouest) pour poursuivre le transfert de mercenaires du groupe Wagner ayant fui les axes de combat au sud de la capitale Tripoli.

C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public par le centre de médias de l’opération « Volcan de la colère » relevant de l’armée gouvernementale, via sa page officielle sur Facebook .

« Un avion-cargo militaire Antonov An-32 a atterri, il y a quelques instants, à l’aéroport de Bani Walid pour poursuivre le transfert, vers une destination inconnue, des mercenaires du groupe Wagner ayant fui les axes du combat au sud de Tripoli », indique le communiqué.

Le communiqué ajoute que que « 7 avions-cargo militaires avaient atterri dimanche au même aéroport, et ont déchargé des quantités de munitions et de matériel militaire, outre les mercenaires Wagner en fuite ».

La même source souligne que « le nombre des mercenaires arrivés à Bani Walid après avoir fui Tripoli est estimé entre 1500 et 1600 personnes ».

Le communiqué confirme l’annonce du maire de Bani Walid, Salem Nouir, ayant indiqué qu’entre 1500 et 1600 mercenaires sont arrivés dans la ville en provenance de Tripoli.

Dimanche, Nouir a déclaré à la chaîne « Libya al-Ahrar » que « des mercenaires russes ont quitté l’aéroport de Bani Walid (180 kilomètres au sud-est de Tripoli) via 3 vols après leur retrait du sud de la capitale Tripoli, soulignant que « les vols se poursuivent ».

Le responsable a ajouté que : « Après l’arrivée des systèmes de défense anti-aérienne (dont le nombre n’a pas été indiqué) à la ville, les cheikhs de Bani Walid ont donné un ultimatum à la milice du général putschiste Khalifa Haftar pour quitter la ville, jusqu’à 15h dimanche (13h GMT). Sinon, ils (les miliciens de Haftar) seront attaqués à l’intérieur de l’aéroport ».

A noter que les notables de la ville de Bani Walid, chef-lieu de la tribu des Warfalla, refusent de soutenir l’agression menée par Haftar contre Tripoli depuis plus d’une année.

Cependant, certains bataillons soutiennent Haftar et se chargent de la protection de l’aéroport au profit de la milice et des mercenaires étrangers ainsi que de la sécurisation de la route principale d’approvisionnement reliant la base aérienne d’al-Jafra (650 kilomètres au sud-est de Tripoli) et Tarhouna.

L’armée libyenne, relevant du gouvernement légitime, a réussi, vendredi et samedi, à prendre le contrôle des axes du combat et des camps stratégiques dans le sud de Tripoli, dont le camp Hamza et Yarmouk.

Soutenue par certains pays arabes et européens, la milice de Haftar mène depuis le 4 avril 2019 une attaque défaillante pour prendre le contrôle de Tripoli, siège du gouvernement reconnu par la communauté internationale, faisant plusieurs morts et blessés, ainsi que d’importants dégâts matériels.

Cependant, la milice de Haftar continue de subir de lourdes pertes, à la suite des ripostes violentes dans toutes les villes de la côte ouest, jusqu’à la frontière avec la Tunisie, en plus de la base stratégique d’Al-Wattia et les villes de Badr, Tiji et la ville d’Al-Assabia (sud-ouest de Tripoli).

*Traduit de l’arabe par Mona Saanouni

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Covid-19: les indicateurs continuent de se dégrader en France

Les indicateurs de suivi de l'épidémie de Covid-19 en France "continuent de  se dégrader", alerte jeudi la Direction générale de la Santé (DGS), avec un...

Les Emirats arabes unis et Israël annoncent un accord de normalisation complète, « historique » selon...

Les Etats-Unis, Israël et les Emirats arabes unis ont annoncé, jeudi, un accord de normalisation complète des relations entre les Emirats arabes unis et...

Soudan du Sud : 217 morts lors d’affrontements entre l’armée et des civils

L'armée du Soudan du Sud a annoncé, mercredi, que 127 personnes au moins ont été tuées lors d’affrontements entre soldats et jeunes d’une communauté...

Égypte : mort en prison d’un leader au sein des Frères musulmans

Le leader au sein de la confrérie des Frères musulmans, Essam El-Erian est décédé, jeudi, dans sa cellule de prison en Égypte, selon son...

Covid-19 / Maroc : 28 nouveaux décès, le bilan grimpe à 584 morts

Le Maroc a enregistré un nouveau record du bilan quotidien des décès dus au coronavirus avec 28 nouveaux morts en 24 heures, a annoncé...