lundi, juin 27, 2022

Libye : Risques d’une nouvelle escalade militaire malgré les discussions politiques en cours

Courrier arabe

En Libye, le général à la retraite, Khalifa Haftar, a annoncé être en possession de nouvelles armes développées, poussant les observateurs à redouter l’effondrement des accords qui tenter de trouver une résolution politique à la crise qui accable le pays.

Des sources libyennes ont raconté, au journal al-Araby al-Jadeed que «les rencontres qu’avaient eu les représentants du Haut conseil d’Etat libyens et ceux du parlement de Tobrouk, au Maroc, pourront être relancées, pour discuter au sujet des personnalités qui occuperont les postes souverains au pays».

Elles ont également affirmé que «depuis Genève, le comité onusien était occupé à organiser les pourparlers des comités militaires des 5+5, dans le but de parvenir à un accord au sujet de la démilitarisation des villes de Syrte et d’al-Jofrah», signalant que «les représentants de Haftar étaient responsables du retard que les discussions avaient accusées».

«En parallèle, le comité onusien prépare des rencontres où différentes personnalités politiques libyennes seront présentes pour discuter les dossiers qui traceront le futur parcours politique du pays, définir la formation du conseil présidentiel qui devra être détaché du Gouvernement d’union nationale GNA, et étaler le dossier qui permettra de coordonner une base constitutionnelle, préparant les futures élections présidentielles et parlementaires», ajouta les sources.

Armes et menaces

Par ailleurs, et dans le contexte de ce que les observateurs estimèrent être «une menace d’escalade envoyée par le camp de l’Est», le porte-parole des milices de Haftar, Ahmed al-Mismari, a annoncé que «les forces de l’Est disposait désormais de missiles soviétiques R17 complétement opérationnels, en plus des divers types d’artilleries et de missiles dont disposent déjà».

Les observateurs signalent que «les déclarations de Mismari faisaient référence aux armes que les milices de Haftar avaient reçues à Syrte et à al-Jofrah, dans le cadre des opérations de soutien militaire qui leur accordent la Russie et les Emirats arabes unis».

Pour eux, «les déclarations sont porteuses d’une menace implicite, surtout car elles se présentent avec la fin des discussions du Maroc, pour signaler qu’aucun progrès ne fut réalisé en faveur de Haftar et que de ce fait, il devait revenir à la solution militaire».

Sur ce, il importe de signaler que bien que les Américains soutiennent les discussions du Maroc, le chef du Bureau des affaires du Proche-Orient du Département d’État, David Schenker, signala lors de déclarations médiatiques, diffusées par la chaîne al-Hurra, que «la situation en Libye était compliquée et qu’elle risquait de faire une deuxième Syrie», soulignant que «la présence indirecte de la Russie était responsable de la dégradation».

Dernières infos

Gaza: le Qatar alloue une aide financière à des familles démunies

Le Qatar a commencé, jeudi, à verser une aide...

Coupe du monde 2022: L’OTAN se déclare prête à soutenir le Qatar en matière de sécurité

L'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN) a annoncé,...

L’émir du Qatar se rend en Égypte pour une visite officielle

L'émir du Qatar, le Cheikh Tamim bin Hamad Al...

Tunisie: arrestation de l’ancien Premier ministre Hamadi Jebali

L’ancien Premier ministre tunisien, Hamadi Jebali, a été arrêté,...

À ne pas rater

Tunisie: le Président rencontre le ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères

Le président de la République tunisienne Kaïs Saïed a...

Les Émirats arabes unis affirment leur soutien à la Tunisie

Le président tunisien Kaïs Saïed a effectué, mercredi, un...

Investigations : «Un réseau médiatique monté contre le Qatar, voici les personnes cachées derrière lui»

Une investigation menée par Eekad (plateforme arabe d’investigations numériques)...

«Israël a placé des défenses antimissiles aux Émirats arabes unis et au Bahreïn», déclare un média hébreu  

Une chaîne israélienne a indiqué jeudi que «l’armée israélienne...

Parlementaire libyen : échec de la rencontre d’al-Mechri et Salah au Caire

Une source parlementaire libyenne a révélé, samedi, l'échec de la rencontre attendue entre le président du Haut Conseil d'État libyen, Khaled al-Mechri, et le...

L’ONU condamne les « discours de haine » en Libye

La Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) a condamné les "discours de haine" qui sévissent dans le pays. C'est ce qui ressort d'un...

Libye : Tripoli retrouve le calme après les affrontements armés de deux brigades militaires

La capitale libyenne, Tripoli, a retrouvé aujourd’hui son calme, après avoir été secouée, hier soir, par les affrontements armés de deux brigades militaires. Des médias...

Premier ministre libyen : Notre seule option est la tenue d’élections en Libye

Le chef du gouvernement d'union nationale libyen, Abdelhamid Dbeibeh, a déclaré, dimanche, que la "seule option" pour son gouvernement est la tenue d'élections. C'est ce...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here