mardi, janvier 19, 2021

Libye : Une vidéo démontre l’implication des mercenaires russes aux côtés des milices de Haftar

Courrier arabe

Le Gouvernement d’union nationale libyen (GNA) a diffusé une vidéo, sur les réseaux sociaux démontrant l’implication des mercenaires russes combattant sur les premiers fronts des combats, aux côtés des milices du général à la retraite «Khalifa Haftar».

La vidéo, publiée aujourd’hui samedi, sur la page officielle de l’opération militaire «Borkan al-Ghadab» (Volcan de la colère), affiliée au GNA, démontre clairement des mercenaires russes et ukrainiens, centrés avec leurs armes et leurs véhicules sur l’un des fronts de combat, au sud de Tripoli, la capitale libyenne.

Les séquences démontrent certains combattants, prenant une pose, et d’autres transportant les armes. Elles les exposent également, en train de sortir d’une demeure endommagée par de violents raids, où l’un des mercenaires s’affirme être ukrainien.

Des preuves pour faire face aux autorités russes

Plusieurs rapports médiatiques avaient confirmé, par des preuves, la présence de mercenaires russes sur les terres libyennes, combattant au nom de Khalifa Haftar.

Les rapports notèrent que les mercenaires appartenaient à la compagnie russe «Wagner», et signalèrent qu’ils jouaient un rôle important dans l’offensive armée, menée contre Tripoli.

De sa part, le GNA avait précédemment annoncé avoir archivé la présence de près de 600 à 800 mercenaires russes, et affirma qu’il collectait leurs noms et les preuves sur leur implication, pour les déposer auprès des autorités russes, qui persistent à nier avoir envoyé des combattants de ce genre en Libye.

Dans ce contexte, le président turc avait déclaré que son pays ne restera pas les bras croisés, regardant les complots égyptiens, émiratis, français et russes, qui tentent de redonner légitimité à Haftar, au profit du GNA internationalement reconnu.

Il a également affirmé son pays était disposé à fournir, au GNA, le soutien militaire qu’il souhaitera, pour tenir tête aux rebelles, et protéger sa légitimité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos