samedi, février 27, 2021

«Pour leurs crimes commis, en Libye, les Émirats arabes unis seront jugés par la loi internationale», déclare le GNA

Courrier arabe

Le ministère libyen des Affaires étrangères a affirmé que les Émirats arabes unis (EAU) seront poursuivis par la loi internationale, à cause des destructions qu’elles ont infligées à la Libye et aux civils innocents.

Lors d’une interview, tenue avec l’agence de presse «Anadolu», le porte-parole du ministère, «Mohamed al-Hadi al-Kablaoui» a affirmé, en parlant de la crise de son pays, que son gouvernement s’attachait à une résolution politique. «Mais l’autre partie insiste à prendre un autre chemin, et il ne nous laisse pas d’autre choix», avait-il souligné, en parlant du général à la retraite «Khalifa Haftar», qui refuse de se plier aux termes du cessez-le-feu imposé au pays depuis le 12 janvier dernier.

Les EAU… Une machine de destruction

Le porte-parole libyen aborda ensuite le sujet de l’implication des EAU dans le conflit libyen, et expliqua: «L’implication des EAU dans notre pays, aux côtés des milices de Haftar, est négative, nocive et dénoncée. Les EAU seront poursuivis par la loi internationale, pour les crimes qu’ils ont commis dans notre pays. Ils ont tués des innocents et nous demanderons un dédommagement international, car ils ont causé beaucoup de souffrances à nos citoyens».

Il ajouta à ce sujet, d’un ton ferme: «Un mouvement civil se forme pour préparer des dossiers légaux et détecter les violations commises par les EAU à l’encontre des civils, dont le tragique massacre de l’académie militaire à Tripoli, où 32 étudiants avaient péris, suite à un bombardement de drone émirati. Tout cela, sera traité par la loi internationale, pour punir et juger les EAU», affirmant que son gouvernement était déterminé à poursuivre l’affaire jusqu’au bout.

Les EAU se sont fixés des buts en Libye  

«Mohamed al-Kablaoui» parla également des buts que cherchent les EAU à atteindre en armant les milices de Haftar, indiquant: «Ils soutiennent la contre-révolution et cherchent à entraver le parcours démocratique et civil en Libye. Ils ne veulent pas que les peuples de la région soient libres, leur plan a commencé, en Égypte, et ils veulent s’assurer qu’aucun autre pays ne pourra exporter la liberté et les droits aux peuples de la région».

Il souligna que les EAU convoitaient également d’importants enjeux économiques, en Libye, et affirma qu’Abu Dhabi cherchait à contrôler les ports libyens, qui représentent une porte d’accès vers l’Afrique, et qui pourront, une fois investis, fournir des revenus inestimables, selon les spécialistes économiques.

Rappelons que le GNA avait déjà accusé les EAU de soutenir l’avancée des milices de Haftar, et d’être à l’origine de plusieurs crimes et violations, commis à l’encontre des civils innocents, à la marge du silence international et l’immobilité des envoyés onusiens.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos