24.6 C
New York
mardi, juin 18, 2024

Buy now

spot_img

Riyadh et Abu-Dhabi accusées de comploter contre la révolution soudanaise

Courrier arabe

Au soudan, «le Parti communiste soudanais» (CPS) a appelé le gouvernement transitionnel de son pays à retirer ses troupes, engagées au sein de la coalition arabe au Yémen, accusant l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis (EAU) de comploter pour avorter la révolution des Soudanais.

«Nous appelons le gouvernement transitionnel à mettre fin à toutes les conventions signées par un gouvernement illégal avec des parties étrangères» avait déclaré «Mohamed Mukhtar al-Khatib», le secrétaire général du CPS, en dénonçant l’application des traités signés à l’époque du président destitué «Omar el-Béchir».

Il ajouta, lors d’une conférence de presse, tenue vendredi à Oum Derman, une région de la capitale Khartoum: «Nous proclamons le rapatriement des troupes militaires et des équipements des services de renseignements secrets, et nous insistons que le Soudan quitte immédiatement l’axe arabo-musulman et se retire du Yémen», expliquant que le pays ne devra pas se mêler des conflits internes des autres, quelques soit leurs degrés, et devra plutôt se soucier de sa sécurité et de celle de ses citoyens.

Tous faire pour avorter la révolution populaire

«Mohamed Mukhtar al-Khatib» parla également de la position qu’avaient prise l’Arabie saoudite et les EAU de la révolution soudanaise, signalant que «les deux pays avaient comploté pour l’avorter de peur que son succès n’inspire leurs citoyens».

Il signala que les deux pays étaient les fidèles alliés d’Omar el-Béchir, destitué par son peuple, et affirme qu’ils avaient tenté de mobiliser une opposition, afin de lancer une contre-révolution.

«Leur plan étant tombé à l’eau», continua le secrétaire général, «les deux pays ont décidé de dissoudre l’opposition, en contactant des membres du FLC «Mouvement des Forces de la Liberté et du Changement», des membres du Conseil militaire transitionnel, ainsi que des hommes d’affaires soudanais, essayant de les acheter, protégeant al-Béchir» raconta-t-il.

Rappelons que le Soudan est entré en phase transitionnelle le 21 août 2019, préparant des élections présidentielles dans les 39 mois qui suivent, au moment où des milliers de Soudanais espèrent que l’accord conclu, entre les différentes parties politiques au pays, pourra enfin faire sortir le pays de l’obscurité où il fut plongé depuis 1989, date de la gouvernance d’al-Béchir.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Khartoum : une manifestation contre la normalisation avec Israël

Des dizaines de Soudanais ont organisé, dimanche, un rassemblement dans la capitale, Khartoum, pour protester contre la visite du ministre israélien des Affaires étrangères...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Le Soudan et un consortium d’entreprises émiraties signent un accord commercial

Le gouvernement soudanais et un consortium d'entreprises émiraties ont signé un accord pour développer un port sur la mer Rouge, d'une valeur de 6...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici