samedi, juin 19, 2021

Sanad, naissance d’une association pour surveiller la situation des droits de l’homme en Arabie saoudite

Courrier arabe

Un groupe d’activistes et de militants ont fondé l’association «Sanad», pour défendre les droits de l’homme et les droits des détenus en Arabie saoudite.

Lors de la cérémonie organisée, à Londres, à l’occasion du lancement de l’association, les organisateurs ont signalé que «le but de Sanad sera de surveiller les libertés en Arabie saoudite, et de dénoncer les violations commises par le régime de Mohamed ben Salman».

«L’opinion publique et les ONG humanitaires sauront au sujet des violations infligées aux activistes qui sont poursuivis pour leurs activités», avaient-ils indiqué.

Le directeur du conseil des secrétaires, le docteur Saad al-Ghamidi, a précisé que «Sanad s’engageait à prendre part avec les victimes de l’injustice», signalant que «la situation humanitaire en Arabie saoudite était déplorable et que l’injustice, très répandue, était l’outil principal des autorités».

«Les prisons sont remplies, et ceux qui sont envoyés au tribunal obtiennent de lourdes peines, seulement pour avoir exprimé une opinion ou publié un tweet», avait-il déclaré.

 

Rappelons sur ce, que la situation humanitaire et l’autorité du régime d’Arabie saoudite sont placées sous les projecteurs depuis la mort du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Plusieurs ONG dénoncent le conditionnement des libertés et les poursuites des opposants, tirant la sonnette d’alarme concernant la situation dans les prisons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos