8.5 C
New York
dimanche, mars 3, 2024

Buy now

spot_img

Soudan: Après le drame, le mouvement de la contestation appelle à des manifestations

Courrier arabe

En réponse à l’assassinat des étudiants soudanais par balles réelles, Khartoum ainsi que d’autres villes soudanaises ont assisté aujourd’hui à des manifestations contestataires et des mobilisations estudiantines.

Le chef du Conseil militaire, Abdel Fattah El-Borhan a estimé que « le massacre d’El Obeid a attristé tous les Soudanais », exigeant que « les coupables doivent être traduits en justice ».

Lundi, le comité de médecins proche du mouvement de contestation a déclaré dans un communiqué que « huit manifestants, dont quatre étudiants et un infirmier ont été tués, en plus d’un nombre indéterminé de blessés lors d’un rassemblement pacifique dans la ville d’El Obeid, capitale de l’Etat du Kordofan du Nord, pour dénoncer la vie chère notamment le prix du pain et du carburant, dans un contexte de pauvreté aggravée ».

A l’heure actuelle, aucun parti n’a adopté ce meurtre. Toutefois, l’ensemble d’habitants d’El Obeid a confirmé qu’ « il s’agissait des forces de Soutien Rapide (FSR) ». Le Conseil militaire de transition (CMT) n’a fait  jusque là aucun commentaire à ce sujet.

Selon des sources de la chaîne d’information « Al-Jazeera », « le gouverneur du Nord-Kordofan a imposé un couvre-feu nocturne de 21 heures locales (19 heures GMT) à 6 heures de matin et ce, jusqu’à nouvel ordre ».

Il a également ordonné la fermeture des écoles publiques et le retrait des forces de soutien rapide.

Condamnation et réclamation de rendre des comptes

Après le drame, le représentant de l’UNICEF au Soudan « s’est déclaré profondément choqué de la mauvaise nouvelle », et a demandé que « les responsables de ce crime soient péniblement châtiés ».

De leurs cotés, les membres de l’Association des professionnels soudanais (APS), ont appelé leurs partisans à « descendre dans les rues pour dénoncer haut et fort le massacre de honte contre les étudiants ».

Dans le même contexte, le leader de la contestation, Siddig Youssef a par ailleurs réclamé « la suspension des discussions politiques entre pouvoir et contestation, à la suite des événements d’El Obeid », en affirmant qu’ils ne peuvent pas s’asseoir à la table des négociations avec « ceux qui permettent de tuer des révolutionnaires ».

Rappelons que l’exécution des étudiants coïncide avec la reprise des négociations entre le Conseil militaire et les dirigeants du mouvement de contestation, prévues aujourd’hui pour résoudre les problèmes liés à la constitution d’un gouvernement civil pendant la période de transition. Ce qui constitue l’une des principales revendications des manifestants.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Khartoum : une manifestation contre la normalisation avec Israël

Des dizaines de Soudanais ont organisé, dimanche, un rassemblement dans la capitale, Khartoum, pour protester contre la visite du ministre israélien des Affaires étrangères...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Le Soudan et un consortium d’entreprises émiraties signent un accord commercial

Le gouvernement soudanais et un consortium d'entreprises émiraties ont signé un accord pour développer un port sur la mer Rouge, d'une valeur de 6...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici