9.3 C
New York
dimanche, mars 3, 2024

Buy now

spot_img

Soudan: Grève générale paralysant tous les secteurs

Courrier arabe

Des milliers de Soudanais ont cessé toutes activités, aujourd’hui mardi, paralysant plusieurs secteurs d’activités, afin d’accroître la pression sur le Conseil militaire, qui refuse le transfert de pouvoir aux autorités civiles, suite à l’appel qui a été lancé par le mouvement de contestation, il y’a plus de six semaines après la destitution d’Omar el-Béchir.

Les travailleurs de l’aéroport dans tous le pays, les fonctionnaires, employés des banques et d’entreprises des secteurs public et privé ont répondu à cet appel d’une grève générale de deux jours , mardi et mercredi, où il insiste sur le fait que seul un gouvernement civil est capable de sortir le pays de la crise politique actuelle.

Des manifestants observent, depuis le mois d’avril, un rassemblement permanent devant le siège du Conseil militaire à Khartoum, dans le but de faire pression sur le commandement militaire et pour ne pas étouffer les revendications populaires.

Grève générale et désobéissance civile

La capitale Khartoum connait une paralyse totale dans différents secteurs, des employés grévistes ont protesté en pleine rue, affiché leur solidarité et leur soutien aux Forces de la Liberté et du Changement (FLC) . Ils appellent le Conseil militaire a céder le pouvoir au civils.

Des centaines de travailleurs du Port-Soudan, pôle économique vital du pays, ont rejoint aussi la grève des deux jours.
D’après des activistes et les réseaux sociaux, des centaines de passagers ont été bloqués à l’aéroport de Khartoum, tous les vols ont été annulés.

La veille de la grève, les autorités du Caire ont décidé d’annuler deux vols à destination de Khartoum, à cause des événements que connaît le Soudan.

Les compagnies aériennes soudanaises Badr, Tarco et Nova ont suspendu leurs vols mardi, tandis que « flydubai » a annoncé qu’il « surveillait » la situation.

A la gare routière de Khartoum, des centaines de passagers ont également été bloqués, où les employés ont indiqué qu’ils étaient en grève.
Le conseil militaire est aux commandes du pays depuis l’éviction le 11 avril 2019, sous la pression d’une révolte populaire déclenchée le 19 décembre 2018 pour réclamer la liberté, l’égalité et la justice sociale.

Depuis lors des discussions ont été lancées pour trouver un accord, mais interrompues suite aux désaccords sur la composition du Conseil souverain qui dirigera la phase de transition. Les FLC veut la majorité et la présidence, le Conseil militaire cherche la domination.

Face à l’entêtement des militaires , les FLC ont décidé de mettre à exécution  » l’arme inévitable » de la grève générale.

Iddiq Farouk, un des chef des FLC a déclaré: « La grève de deux jours a pour objectif d’envoyer un message clair au monde entier: le peuple soudanais souhaite un changement réel et n’acceptera pas de laisser le pouvoir aux mains des militaires ».

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Khartoum : une manifestation contre la normalisation avec Israël

Des dizaines de Soudanais ont organisé, dimanche, un rassemblement dans la capitale, Khartoum, pour protester contre la visite du ministre israélien des Affaires étrangères...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Le Soudan et un consortium d’entreprises émiraties signent un accord commercial

Le gouvernement soudanais et un consortium d'entreprises émiraties ont signé un accord pour développer un port sur la mer Rouge, d'une valeur de 6...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici