Les Force de la Liberté et du Changement (FLC) ont lancé, aujourd’hui, une compagne pour promouvoir l’obéissance civile prévue dans tout le territoire soudanais, à compter de jeudi prochain.

Dans un communiqué, la FLC a annoncé que jeudi sera une journée de grève générale qui s’étendra, d’une durée indéterminée, vers une obéissance civile, appelant les contestants à Khartoum et dans les autres régions à promouvoir l’opération et à la soutenir.

L’appel est lancé pour accentuer les pressions imposées par le mouvement de contestation sur le Conseil militaire transitionnel pour transmettre le pouvoir aux civils après que les militaires avaient annoncé la suspension des négociations.

C’était jeudi, dès l’aube, où le président du Conseil transitionnel, Abdel Fatah Al-Borhan, avait annoncé la suspension de toutes négociations, avec tous les partis politiques, pendant les prochaines 72 heures.

Alors que la FLC avait qualifié l’annonce de «retour à la case de départ des négociations de transition du pouvoir», Al-Borhani affirmait que «la pause permettait de préparer un climat favorable pour poursuivre les négociations après avoir retiré les barricades», appelant les différentes parties à garder leur calme et à maintenir l’ordre.

Les contestants, quant à eux, demandent une transition immédiate, et annoncent leur refus à l’accord conclu, un accord que les partis de coalition estiment comme «renforcement de la dictature militaire».

Après les événements sanglants marqués lundi, où 6 morts et 14 blessés été tombés après avoir été ciblés à balles réelles, des milliers de contestants s’étaient manifestés hier, vendredi dans tout le Soudan, criant leur détermination à continuer la révolution jusqu’à l’obtention d’un régime civil en tête du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here