23.4 C
New York
dimanche, juin 16, 2024

Buy now

spot_img

Soudan: la répression des manifestations a fait au moins 53 blessés

Au moins 53 manifestants ont été blessés à Khartoum, la capitale soudanaise, lors des violences qui ont éclaté jeudi entre la police et les manifestants, a indiqué le ministère soudanais de la Santé.

Dans une déclaration vendredi, le ministère a ajouté que de nombreuses femmes et enfants figuraient parmi les blessés.

Parallèlement, le Comité médical affilié à la Corporation des professionnels soudanais a condamné les violences, appelant à la révocation du ministre de l’Intérieur ainsi que de l’inspecteur de police.

« Cette attitude contre les manifestants ressemble aux méfaits de l’ancien régime, nous demandons donc au Premier ministre Abdalla Hamdok de licencier l’inspecteur de police et le ministre de l’Intérieur », a déclaré l’assocation qui a été le principal mobilisateur des manifestations qui ont renversé l’ancien régime de Omar el-Béchir.

Le gouvernement soudanais, pour sa part, a condamné le recours à la violence, soulignant que tous les responsables seraient punis.
Faisal Mohamed Salih, le porte-parole du gouvernement, a déclaré vendredi matin que le droit de manifester dans le pays devrait être garanti, décrivant cela comme un « gain de la révolution soudanaise ».

Des milliers de manifestants ont défilé jeudi à Khartoum, appelant à la restructuration de l’armée nationale et au retour des officiers récemment licenciés.

Mardi, le chef du Conseil souverain, le lieutenant-général Abdel Fattah Abdelrahmane al-Burhan a licencié des dizaines d’officiers de l’armée.

Les manifestants dénoncent que de nombreux officiers licenciés sont punis pour « avoir manifesté leur solidarité avec les manifestations anti-Béchir ».

Omar el-Béchir, qui dirigeait le Soudan depuis 1989, a été évincé par l’armée en avril 2019 après des manifestations de masse contre son pouvoir.

En décembre, l’ancien Président a été condamné à deux ans de prison pour corruption. Il fait également face à des accusations d’avoir sapé la Constitution lors du coup d’État militaire qu’il a mené en 1989. Des autorités soudanaises ont récemment annoncé qu’il serait remis à la Cour pénale internationale suite à la demande provenant de cette dernière.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Khartoum : une manifestation contre la normalisation avec Israël

Des dizaines de Soudanais ont organisé, dimanche, un rassemblement dans la capitale, Khartoum, pour protester contre la visite du ministre israélien des Affaires étrangères...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Le Soudan et un consortium d’entreprises émiraties signent un accord commercial

Le gouvernement soudanais et un consortium d'entreprises émiraties ont signé un accord pour développer un port sur la mer Rouge, d'une valeur de 6...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici